Bataille autour du sang de tyrannosaure

Lorsque, en 2005, une équipe de paléontologues de l’Université de Caroline-du-Nord avaient extrait ce qui paraissait être des fragments de vaisseaux sanguins et des hématies d’un os de tyrannosaure, l’espoir d’une nouvelle forme d’étude de l’évolution était apparue. Mais il faudra peut-être déchanter…

Du sang de Tyrannosaure ? L’os fossile, un fémur de Tyrannosaurus rex âgé de 68 millions d’années, avait été découvert sur un site isolé du Dakota du Sud par un membre du Muséum des Rocheuses (Montana). Celui-ci était étonnamment intact et il s’était avéré que sa partie creuse n’avait pas été envahie par la roche, ce qui est exceptionnel. Aucune route ne passant à proximité de ce lieu particulièrement difficile d’accès, le fémur avait été enrobé de plâtre pour le protéger et appel avait été fait à un hélicoptère.

Un fossile de T rex, ici le Tyrannosaurus Sue.

Un fossile de T rex, ici le Tyrannosaurus Sue.

Cependant, celui-ci ne s’avérait pas assez puissant pour transporter l’ensemble ainsi alourdi, et les scientifiques avaient décidé de couper l’os en deux parties. Ils en avaient aussi profité pour prélever des échantillons de la partie creuse. Mais cela a peut être faussé les analyses par la suite…

Facebooktwitterpinterestmail