Classification des dinosaures

Il existe à ce jour un peu moins de 900 espèces de dinosaures répertoriées. Un peu plus de la moitié de celles-ci ne sont représentées que par un seul spécimen, le plus souvent incomplet, et moins de 20 % d’entre elles sont connues par plus de cinq spécimens.

L’arbre généalogique des dinosaures est représenté par un cladogramme. Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver car tous les paléontologues ne sont pas d’accord sur la façon de classifier les dinosaures ! Ne soyez donc pas surpris si, suivant les sources consultées, le mode de classification diffère quelque peu…

Il est à noter également que cette classification évolue en fonction de certaines découvertes qui peuvent modifier la classification établie, ou même créer de nouvelles branches, lorsqu’une nouvelle espèce de dinosaure totalement inconnue ne rentre dans aucun groupe répertorié.

Il existe deux grands groupes de dinosaures : les saurischiens et les ornithischiens. Leur différenciation se fait principalement sur la structure de leur bassin.

Classification des dinosaures.Bassin de dinosaure saurischien.

Bassin d’ornithischien à gauche et bassin de saurischien à droite

Les dinosaures saurischiens

Les saurischiens (à bassin de lézard), aussi appelés sauripelviens, ont un bassin qui s’apparente à celui des autres reptiles comme les crocodiles et les lézards. Chez les saurischiens, le pubis est dirigé vers le bas et vers l’avant. Il forme un V à l’envers avec la partie inférieure arrière, l’ischion (l’ilion est la partie supérieure). Ces trois os servaient de point d’ancrage aux muscles des membres inférieurs.

Un dinosaure Saurischien et les os de son bassin.
Saurischien et les os du bassin d’un saurischien

 

L’ordre saurischiens est subdivisé en 2 sous-ordres :

  • les théropodes : ce sous-ordre comprend notamment tous les bipèdes carnivores comme le tyrannosaure, mais également la famille des cœlurosauriens comme l’archéoptéryx, famille qui a probablement évoluée vers les oiseaux actuels. L’étymologie du nom théropode signifie « pieds de bête sauvage ». Ils étaient présents sur l’ensemble de la planète pendant toute la période du mésozoïque.
  • les sauropodomorphes : ce sous-ordre comprend essentiellement des quadrupèdes herbivores, ayant un long cou et une grande queue, dont les membres de certaines familles ont atteint des tailles gigantesques comme le diplodocus. L’étymologie du nom sauropodomorphe signifie « formes à pieds de lézard ». Ils ont été présent du trias supérieur jusqu’à la fin du crétacé pour certaines familles de sauropodes, comme les brachiosauridés, titanosauridés, diplodocidés et camarasauridés.

Les dinosaures ornithischiens

Les ornithischiens (à bassin d’oiseau) ont un bassin qui se rapproche de celui des oiseaux sans pour autant avoir un lien de parenté avec ceux-ci. Chez les dinosaures ornithischiens, les deux parties inférieures de l’os du bassin, le pubis et l’ischion, sont parallèles et dirigées vers le bas et vers l’arrière.

Un dinosaure Ornithischien et les os de son bassin.
Ornithischien et les os du bassin d’un Ornithischien

L’ordre saurischiens est subdivisé en 3 sous-ordres :

  • les ornithopodes : comme tous les ornithischiens, les ornithopodes étaient herbivores. Ils possédaient généralement de nombreuses dents pour mastiquer les feuilles (jusqu’à 1000 dents jugales). L’étymologie du nom ornithopode signifie « pieds d’oiseau ». Ils ont été présent dès le début du jurassique jusqu’à la fin du crétacé.
  • les thyréophores : le sous-ordre des thyréophores constituaient un groupe de dinosaures assez primitif, dont les machoires étaient moins complexes que celles des marginocéphales et des ornithopodes. Le dos des thyréophores était cuirassé par des plaques osseuses, des piques ou des éperons. L’étymologie du nom thyréophore signifie d’ailleurs « porteurs de bouclier ». Ils ont vécu du début du jurassique jusqu’à la fin du crétacé.
  • les marginocéphales : la taille et la morphologie des marginocéphales varient considérablement d’une espèce à l’autre. Certains mesuraient moins d’un mètre, et les plus grands cératopsiens « porteurs de corne » pouvaient atteindre 6 à 8 mètres. Les marginocéphales ont vécu entre le jurassique supérieur et le crétacé supérieur.

Tableau de classification des dinosaures

Ordre des Saurischiens
Théropodes primitifs
– Famille des herrérasauridés
Super-famille des cœlurosauriens
– Famille des cœlophysidés
– Famille des cœluridés
– Famille des compsognathidés
– Famille des ornithomimidés
– Famille des oviraptoridés
– Famille des deinocheiridés
– Famille des saurornithoïdidés
– Famille des troödontidés
– Famille des ségisauridés
Super-famille des deïnonychosauriens
– Famille des dromæosauridés
 Super-famille des carnosauriens
– Famille des torvosauridés
– Famille des allosauridés
– Famille des cératosauridés
– Famille des spinosauridés
– Famille des tyrannosauridés
– Famille des abelisauridés
– Famille des carcharodontosauridés
 Super-famille des prosauropodes
– Famille des anchisauridés
– Famille des thécodontosauridés
– Famille des platéosauridés
– Famille des mélanorosauridés
– Famille des yunnanosauridés
Super-famille des sauropodes
– Famille des cétiosauridés
– Famille des brachiosauridés
– Famille des camarasauridés
– Famille des diplodocidés
– Famille des titanosauridés
– Famille des agustinidés
– Famille des astrodontidés
– Famille des rebbachisauridés
Ordre des ornithischiens
– Famille des fabrosauridés
– Famille des hétérodontosauridés
– Famille des hypsilophodontidés
– Famille des iguanodontidés
– Famille des rhabdodontidés
– Famille des hadrosauridés
 Super-famille des stégosauriens
– Famille des stégosauridés
 Super-famille des ankylosauriens
– Famille des scélidosauridés
– Famille des nodosauridés
– Famille des ankylosauridés
 Super-famille des psittacosaures
– Famille des psittacosauridés
 Super-famille des cératopsiens
– Famille des protocératopsidés
– Famille des cératopsidé à collerette longue
– Famille des cératopsidé à collerette courte
 Super-famille des pachycéphalosaures
– Famille des pachycéphalosauridés
Facebooktwitterpinterestmail