Deinocheirus

Le dinosaure Deinocheirus mirificus mesurait 11 mètres et pesait plus de six tonnes, il vivait il y a 70 millions d’années là où se trouve actuellement le désert de Gobi en Mongolie, mais dans un environnement vert et avec abondance d’eau. Ce dinosaure a été longtemps reconstitué à partir du peu d’ossements fossiles connu découverts en 1965, une grande paire de pattes aux énormes griffes, quelques côtes et des os de l’épaule.

Le dinosaure Deinocheirus mirificus.

Le lieu de la découverte des fossiles avaient été perdus jusqu’à ce que les paléontologues le retrouve en 2009, en utilisant une carte dessinée à la main, le seul indice qu’ils détenaient. De nouvelles fouilles paléontologiques ont permis de retrouver d’autres fossiles, qui ont permis aux scientifiques de rassembler un squelette quasi complet du dinosaure. Il avait il était doté de pattes postérieures relativement courtes, d’un long museau, et affublé d’une bosse sur le dos.

Fossiles de Deinocheirus.

Dans un premier temps, au vu des griffes fossiles de 25 cm de long, le dinosaure Deinocheirus a été dépeint comme un redoutable carnivore. En fait, selon une nouvelle étude publiée en octobre 2014 dans la revue scientifique Nature, il était essentiellement végétivore, et il se servait de ses pattes avant de 2,4 mètres de long dotées de griffes pour creuser et récolter des végétaux. Sa bouche en forme de bec de canard, comme pour la plupart des dinosaures Ornithomimidés, lui permettait de fouiller à la recherche de végétaux, sur terre et dans les eaux peu profondes.

Squelette fossilisé de Deinocheirus.

C’est l’étude d’un crâne récupéré auprès d’un collectionneur qui a permis cette nouvelle étude, et de modifier les connaissances scientifiques que l’on avait sur cet animal, le plus grand membre connu d’une famille de dinosaures appelés Ornithomimidés.

Yuong-Nam Lee, de l’Institut coréen des sciences de la terre et des ressources minérales, à Daejeon, a déclaré que « Deinocheirus s’avère avoir été un gentil géant qui se nourrissait principalement de plantes herbacées et de petits poissons, et non pas un horrible dinosaure carnivore« .

Le dinosaure Deinocheirus était un animal lent, et qui avait besoin d’avaler des cailloux pour broyer son repas dans son estomac (ce qui est assez courant chez les animaux, les oiseaux le font par exemple). Sa bouche en forme de bec de canard lui permettait de fouiller à la recherche de végétaux tendres, sur terre et dans les eaux peu profondes.

Deinocheirus mirificus.

Selon les paléontologues, Deinocheirus complétait probablement son régime alimentaire en mangeant de petits poissons. Les os de ses pattes, larges et aplatis, montrent que ses pattes étaient larges et empêchaient l’animal de s’embourber dans la vase des bords de rivières ou marais.

Les fossiles ont été étudiés par une équipe internationale de paléontologues, comprenant un expert de l’Université de l’Alberta au Canada.

Deinocheirus est un des plus gros Théropodes qui aient existé. Pour l’instant, le dinosaure Spinosaurus dominerait avec ses probables 18 mètres et ses 10 tonnes. Les griffes des membres antérieurs de Deinocheirus mesurent 25 centimètres.

Comme la plupart des Ornithomimisaures, Deinocheirus vécut au Crétacé supérieur. Mais il vécut un peu plus tôt que les autres. Pour connaître la véritable taille de Deinocheirus, il faudra attendre l’exhumation du squelette complet, ainsi, nous pourrons savoir si il s’agit vraiment du plus gros Théropode.

Fiche du dinosaure Deinocheirus.

Signification : Griffe terrible

Groupe : Théropodes

Clade : Ornithomimosauria

Famille : Deinocheiridae

Epoque : Crétacé supérieur (env. 85 millions d’années)

Répartition : Asie de l’est.

Facebooktwitterpinterestmail