Du sang dans les fossiles de dinosaures

Depuis plus de 300 ans, les paléontologues partent du principe que la taille et la forme des os sont les seuls indices livrés par les fossiles. La préservation de matériaux organiques durant plusieurs dizaines de millions d’années passait pour impossible.  Pourtant, les paléontologues en trouvent de plus en plus dans des os de dinosaures.

Mary Schweitzer raconte : « de petites boules rouges ! Quand un collègue me les montre sous le microscope, je refuse d’y croire. Ces minuscules objets se trouvent dans ce qui ressemble à un capillaire serpentant au milieu de la masse jaunâtre de l’os. Chacune est dotée d’un centre foncé. Un noyau cellulaire ? Je sais que, hormis les mammifères, tous les vertébrés – dont les dinosaures – ont des cellules sanguines à noyau. Ces petites sphères rouges dotées d’un centre sombre ressemblent donc à des globules rouges. Mais la lamelle d’os que nous venons de glisser sous l’objectif du microscope provient d’un Tyrannosaurus rex trouvé au Montana dans les Rocheuses. Or cet animal est mort il y a 67 millions d’années, et chacun sait que la matière organique ne résiste jamais autant de temps… »

A lire dans Pour la Science N°402 – avril 2011.

Mary SCHWEITZER est maître de conférences au Département des sciences marines, terrestres et atmosphériques de l’Université de Caroline du Nord, aux États-Unis, et conservatrice adjointe du Muséum d’histoire naturelle de l’État de Caroline du Nord.

Facebooktwitterpinterestmail