Un fossile de proto-mammifère éclaire l’évolution des premiers mammifères

La découverte récente d’un fossile de « proto-mammifère » dans la région autonome de Mongolie intérieure en Chine éclaire l’évolution des premiers mammifères dans le monde. Un article sur cette découverte a été publié en août 2013 dans la revue Nature.

Les paléontologues estiment que le fossile bien préservé du Megaconus mammaliaformis, un végétivore possédant des poils et de la fourrure, était long d’environ 30 centimètres et pesait près de 250 grammes. Il vivait à l’époque géologique du Jurassique, il y a environ 165 millions d’années.

Megaconus mammaliaformis.

Zhou Changfu, scientifique au Musée paléontologique du Liaoning et à l’Université normale de Shenyang, a conduit un programme de recherche en collaborant avec des scientifiques de l’Université de Bonn et de celle de Chicago.

Le chercheur a découvert que les rares traces de fourrure sur l’animal prouvaient que celui-ci possédait la texture de peau d’un mammifère.

Megaconus mammaliaformis.

Cependant, on ne sait pas si Megaconus mammaliaformis avait un ventre nu qui lui permettait de nourrir un petit ou une poche incubatrice.

Les groupes mammaliens les plus anciens sont les parents depuis longtemps disparus des mammifères modernes. Ces mammaliens anciens co-existaient au Jurassique avec les dinosaures.

Avant ce fossile, aucun fossile complet des premiers mammifères n’avait été découvert.

Fossile de Megaconus mammaliaformis.

M. Zhou a révélé que la mâchoire inférieure, les vertèbres thoraciques et lombaires ainsi que les articulations des chevilles suggéraient que l’animal avait évolué de reptile à proto-mammifère.

Le fossile a été découvert en Chine, dans le village de Daohugou de la commune de Ningcheng en région autonome de Mongolie intérieure, où les scientifiques ont également découvert d’autres fossiles des premiers mammifères, tels que le castor du Jurassique, qui, cependant, est apparu après Megaconus mammaliaformis.

Facebooktwitterpinterestmail