Des fossile de tortues du Jurassique trouvés en Chine

« Des os encore des os …, nous ne pouvions pas en croire nos yeux« , s’exclame le chercheur Oliver Wings, paléontologue au Museum für Naturkunde de Berlin. Il s’exprimait sur la découverte spectaculaire de quelques 1800 tortues du Jurassique fossilisées sur un site du nord-ouest de la province chinoise du Xinjiang. Oliver Wings et le spécialiste des tortues fossiles de l’Université de Tübingen, le Dr Walter Joyce, ont travaillé avec les paléontologues chinois sur le site en 2008.

Les résultats de leurs travaux de 2009 et 2011 viennent d’être publiés dans la revue allemande Naturwissenschaften.

« Ce site a probablement plus que doublé le nombre de spécimens de tortues connues du Jurassique« , explique Walter Joyce. « Certaines des carapaces étaient empilées les unes sur les autres dans la roche. » C’est ce que les paléontologues appellent un « bone bed », qui dans ce cas, ne comporte que des restes de tortues.

Wings, Joyce et leur équipe ont fait plusieurs expéditions dans cette région aride depuis 2007, découvrant des requins fossiles, des crocodiles, des mammifères et plusieurs squelettes de dinosaures.

Actuellement, l’une des régions les plus arides du monde, il y 160 millions d’années, le Xinjiang était un lieu verdoyant de lacs et de rivières. Les tortues s’étaient rassemblées dans l’un des points d’eau restants au cours d’une période très sèche, en attendant la pluie. Les tortues actuelles en Australie, par exemple, font la même chose. Mais pour les tortues du Xinjiang, la pluie est arrivée trop tard. Beaucoup de tortues étaient déjà mortes et leurs corps en décomposition lorsque l’eau est arrivé, emportant dans un fleuve de boue, les restes des tortues pour les déposer dans un endroit, que les paléontologues analyserons des millions d’année plus tard.

Le grand nombre de tortues permet aux chercheurs de faire une première analyse statistique des tortues d’Asie au cours de la période Jurassique. Leur mort simultanée et leur préservation permet de comparer la variabilité, la croissance, et les différences morphologiques entre les espèces.

Les scientifiques sont à la recherche de sponsors pour soutenir les études de terrain et de les recherches sur les dinosaures trouvés sur le site.

Oliver Wings, Márton Rabi, Jörg W. Schneider, Leonie Schwermann, Ge Sun, Chang-Fu Zhou, Walter G. Joyce , 2012, An enormous Jurassic turtle bone bed from the Turpan Basin of Xinjiang, China. Naturwissenschaften , Volume 99, Issue 11 , pp 925-935.

Facebooktwitterpinterestmail