Comment dorment les dinosaures ?

Os par os et étude par étude, les paléontologues en apprennent plus que jamais sur les dinosaures. Mais il y a encore de nombreux aspects de leur biologie que nous ne connaissons que peu. En fait, quelques-uns des plus simples aspects de la vie des dinosaures demeurent insaisissables.

Par exemple, nous ne savons pas grand-chose sur la façon dont les dinosaures dormaient.

Apatosaurus somnolait-il debout ou s’agenouillait-il pour se reposer ? Tyrannosaurus utilisait-il ces petits bras pour se soulever après une sieste ? Et, compte tenu de la découverte de tant de dinosaures couverts de plumes, se blottissaient-ils pour rester au chaud au cours des froides nuits du Mésozoïque ?

Le dinosaure Apatosaurus.

Le dinosaure Apatosaurus.

Puisque nous ne pouvons pas observer la vie des dinosaures directement, certaines de ces questions restent dans le domaine de la spéculation. Mais une poignée de fossiles nous ont montré qu’au moins certains dinosaures se recroquevillaient comme des oiseaux.

En 2004, Xing Xu et Mark Norell décrivent le petit dinosaure du Crétacé inférieur Mei long. Il s’agit d’un dinosaure Troodontidae à plumes avec de grands yeux et une griffe extractible sur chaque pied. Mais le squelette de Mei avait une particularité…

Mei reposait sa tête sur ses patte avant croisées, et sa queue était enroulée autour de son torse. Mei reposait dans une position similaire à celle de repos des oiseaux modernes. Le nom du dinosaure, qui signifie « dragon endormi« , est un hommage à cette position.

Le dinosaure Mei long. Ce fossile a en partie répondu à la question : comment dorment les dinosaures ?

Le dinosaure Mei long. Ce fossile a en partie répondu à la question : comment dorment les dinosaures ?

Aujourd’hui, un autre spécimen de Mei a confirmé que la première découverte n’était pas un hasard. Le paléontologue Chunling Gao, du Musée d’histoire naturelle de Dalian en Chine, et ses collègues ont décrit un second spécimen, légèrement plus petit, conservé dans une position de sommeil presque identique.

Tout comme le premier, ce spécimen est probablement mort suite à une chute de cendres volcaniques qui ont tué et préservé les deux dinosaure dans leur position de sommeil (un peu comme les habitants de Pompéi). Certains dinosaures avec leurs plumes, avaient non seulement l’air d’oiseaux, mais, en plus, ils dormaient comme eux.

Fossile d'un dinosaure Sinornithoides.

Fossile d’un dinosaure Sinornithoides.

Les deux spécimens de Mei ne sont pas les seuls dinosaures trouvés dans ces positions. Gao et ses collègues soulignent également qu’un spécimen d’un autre Troodontidae trouvé dans des roches du Crétacé de Mongolie, Sinornithoides youngi, étaient dans la même position de sommeil.

Facebooktwitterpinterestmail