Daemonosaurus chauliodus

Des fossiles de dinosaure ont été découvert aux États-Unis, ils appartiennent à un animal aux dents acérées ayant vécu il y a 200 millions d’années. Il pourrait permettre de combler un manque dans l’histoire de l’évolution des dinosaures, selon une étude publiée en avril 2011 dans la revue britannique «Proceedings of the Royal Society B».

C’est aux USA, et plus précisément sur le site paléontologique de Ghost-Ranch au Nouveau-Mexique, que les os fossilisés ont été exhumés. L’animal a été nommé Daemonosaurus chauliodus, s’inspirant du mot grec daemon qui signifie « esprit du mal » (en relation avec le ranch fantôme), du mot sauros qui signifie « reptile » ou « lézard », et enfin chauliodus qui provient également du grec pour « dent de lapin ».

Daemonosaurus chauliodus est doté d’un crâne étroit mais long, puisqu’il atteint 14 centimètres du bout du museau à l’arrière du crâne, sa caractéristique la plus marquante est sans aucun doute sa mâchoire supérieure sur laquelle reposent de longues dents frontales, positionnées de travers. Il est également pourvu de vastes orbites, proportionnellement à la taille de sa tête, et possédait donc probablement de gros yeux.

N’ayant trouvé que la tête et le cou, les chercheurs n’ont pas pu déterminer précisément la taille du Daemonosaurus, mais pensent qu’il pouvait avoir le gabarit d’un grand chien.

Ce dinosaure appartient donc à la grande famille des théropodes, il serait l’un de ses représentants primitifs. En effet, Daemonosaurus chauliodus se rapproche donc des prédateurs primitifs du type herrerasaurus ou eoraptor, qui vivaient au début de l’ère des dinosaures, il y a 230 ou 225 millions d’années. Des caractéristiques anatomiques sur le crâne et le cou du Daemonosaurus indiquent bien qu’il s’agit d’une créature intermédiaire entre les plus anciens dinosaures prédateurs connus d’Amérique du Sud et les théropodes, selon M. Sues, du Muséum national d’histoire naturelle de la Smithsonian Institution (Conservateur de paléontologie vertébrée au Muséum), qui cite notamment « la présence de cavités sur des vertèbres du cou liées à la structure du système respiratoire ».

Le court museau et les dents obliques du « Daemonosaurus chauliodus » n’avait jamais été observés auparavant chez un dinosaure de la période triassique, souligne Hans-Dieter Sues, qui a publié l’étude avec des collègues.

M. Sues explique que la découverte représente un chaînon manquant entre des dinosaures qui ont vécu il y a 230 millions d’années sur le territoire qui est aujourd’hui l’Argentine et le Brésil, et les théropodes (dinosaures prédateurs bipèdes) apparus plus tard, comme le Tyrannosaurus rex.

Le fossile a été découvert à Ghost Ranch, au Nouveau-Mexique, dans le sud des États-Unis, un site qui a déjà livré des milliers de fossiles de dinosaure.

daemonosaurus.

Facebooktwitterpinterestmail