dinosauresetvolcans.com

Quelle utilisation des plumes par les dinosaures ?

Les « dinosaures autruches » étaient représentés dans le film Jurassic Park comme un troupeau d’animaux écailleux et agiles, pourchassés par un féroce Tyrannosaurus rex. Une publication dans la revue Science révèle que cette représentation n’était pas tout à fait exacte, les Ornithomimidés, car ils sont scientifiquement connus sous ce nom, avait des plumes et des ailes…

La nouvelle étude, menée par les paléontologues Darla Zelenitsky de l’Université de Calgary et François Therrien du Royal Tyrrell Museum of Palaeontology, décrit les premiers spécimens d’Ornithomimidés préservés avec des plumes, récupérés dans des roches datées de 75 millions d’années, dans les Badlands de l’Alberta, Canada.

« C’est une découverte très excitante car il s’agit des premiers spécimens de dinosaures à plumes trouvées dans l’hémisphère occidental« , explique Zelenitsky, professeur adjoint à l’Université de Calgary et auteur principal de l’étude. « En outre, malgré les nombreux squelettes d’Ornithomimidés connus, ces spécimens sont les premiers à révéler que les Ornithomimidés étaient couverts de plumes, comme plusieurs autres groupes de dinosaures Théropodes.« 

Les chercheurs ont trouvé des traces de plumes sur un squelette juvénile et sur deux squelettes adultes d’Ornithomimus, un dinosaure qui appartient au groupe connu sous le nom d’Ornithomimidés. Cette découverte suggère que tous les dinosaures Ornithomimidés possédaient des plumes.

Les échantillons révèlent un changement de plumage au cours de la vie d’Ornithomimus. « Ce dinosaure était couvert de plumes primitives (filaments intratégumentaires) tout au long de la vie, mais seules les spécimens âgés développaient de plus grandes plumes sur les bras, formant des structures en forme d’aile« , explique Zelenitsky. « Ce modèle diffère de celui observé chez les oiseaux, où les ailes se développent généralement très jeune, peu après l’éclosion.« 

Cette découverte d’ailes primitives chez des dinosaures trop gros pour voler indique que leur utilisation primitive n’était pas pour le vol.

« Le fait que des membres antérieurs en forme d’aile se développent chez des individus matures suggère qu’ils étaient utilisés plus tard dans la vie, peut-être associés à des comportements de reproduction comme la parade ou la protection de la progéniture« , selon Therrien, conservateur au Royal Tyrrell Museum et co-auteur de l’étude.

Jusqu’à présent les squelettes de dinosaures à plumes ont été retrouvés presque exclusivement dans des roches à grain fin en Chine et en Allemagne. « On pensait auparavant que les dinosaures à plumes ne pouvait se fossiliser que dans des sédiments boueux déposés en eaux calmes, comme au fond des lacs et des lagunes« , indique Therrien. « Mais la découverte de ces Ornithomimidés dans du grès montre que les dinosaures à plumes peuvent également être conservés dans des roches déposées par d’anciens fleuves et rivières ».

Parce que le grès est le type de roche qui préserve le plus souvent des squelettes de dinosaures, les découvertes canadiennes révèlent un extraordinaire potentiel de découverte de dinosaures à plumes dans le monde entier.

Les fossiles seront exposées au Musée Royal Tyrrell à Drumheller, en Alberta (Canada).

D. K. Zelenitsky, F. Therrien, G. M. Erickson, C. L. DeBuhr, Y. Kobayashi, D. A. Eberth, F. Hadfield , 2012, Feathered Non-Avian Dinosaurs from North America Provide Insight into Wing Origins. Science, 2012; 338 (6106): 510 DOI: 10.1126/science.1225376 , Science , 338 (6106):510.

Facebooktwitterpinterestmail
dinosauresetvolcans.com