Futalongkosaurus

Futalongkosaurus dukei a été mis au jour par la mission de prospection de l’équipe conduite par Calvo en février 2000.

Ce Titanosauridé a été exhumé de la province argentine du Nequén. On a retrouvé trois spécimens plutôt complets (un adulte et deux jeunes), pas encore décrits, mais dont on peut dire que Futalongkosaurus pouvait atteindre les 35-40 mètres de long,et 15 mètres de haut : des dimensions effrayantes ! Si il finit par être décrit, il pourrait s’agir du plus grand dinosaure connu à ce jour. Ses ossements sont exposés dans le musée de Barreales, normalement étudiés dans des laboratoires.

Après l’exhumation des os de Futalongkosaurus, les paléontologues ont découvert des restes d’Ornithopodes, des crocodiles, de ptérosaures, de poissons, et de tortues. En tout, 300 pièces de vertébrés fossiles et 100 de végétaux, inutile de dire que la faune et la flore argentine à l’époque devait être très diversifiée !

Futalongkosaurus semble faire la même taille que son cousin Argentinosaurus, ce qui semble être une coïncidence. En effet, il s’agit d’un autre Titanosaure qui a vécu au même endroit au même moment. Grâce à cela, on peut savoir qu’il cohabitait avec trois des plus grands Théropodes de tous les temps : Giganotosaurus carolinii, Tyrannotitan chubutensis et Mapusaurus roseae. Il est probable que ce titan se déplaçait en groupe, ce qui assurait sa sécurité contre ces prédateurs qui s’il avait été isolé. A l’époque (90-87 millions d’années), le paysage était idéal pour les Sauropodes : une immense terre parsemée de lagunes et de lacs, qui contenait une grande variété de végétaux et d’animaux. Les forêts y étaient abondantes, ce qui pouvait servir à la subsistance des grands Sauropodes ou de refuges aux plus petits dinosaures.

Futalongkosaurus

futalongkosaurus.

Taille : 35-40 m de long, 15 m de haut

Groupe : Sauropodes

Famille : Titanosaures

Epoque : Crétacé supérieur (90-87 ma)

Régime alimentaire : Herbivore

Répartition : Amérique du Sud (Argentine)

Date de sa découverte : 2000, décrit par Calvo en 2001.

Facebooktwitterpinterestmail