Iguanodon

L’iguanodon était un grand dinosaure végétivore qui a vécu à l’ère du géologique du Crétacé, entre 140 et 110 millions d’années avant notre ère. Son nom signifie « dent d’iguane » en raison de la ressemblance de ses dents jugales avec celles de l’iguane actuel. Long de 6 à 11 mètres et pesant plus de 4 tonnes, il était à la fois bipède et quadrupède selon les besoins.

L’iguanodon appartient à l’ordre des ornithischiens et au sous-ordre des ornithopodes. On recense actuellement sept espèces d’iguanodon : iguanodon bernissartensis, i. anglicus, i. atherfieldensis, i. dawsoni, i. fittoni, i. hoggi et i. lakotaensis.

Colonne vertébrale fossilisé d’Iguanodon bernissartensis en cours d’extraction dans le Barrémien de Saint-Dizier en 1971.

Colonne vertébrale fossilisé d’Iguanodon bernissartensis en cours d’extraction dans le Barrémien de Saint-Dizier (France) en 1971.

L’iguanodon fut très certainement le premier dinosaure découvert, alors même que le terme de « dinosaure » n’existait pas encore. On a retrouvé des squelettes dans le centre des Etats-Unis, en Mongolie et en Europe, mais la découverte la plus exceptionnelle est sans doute celle de Bernissart (Belgique) en 1878, où plus d’une trentaine de squelettes d’iguanodons ( i. bernissartensis) furent trouvés par des mineurs qui creusaient une galerie dans une mine de charbon.

Iguanodon.

Iguanodon. Illustration © 2004 Galeria de arte Raul Martin.

L’iguanodon vivait en troupeaux, principalement dans la savane des deltas marécageux, sous un climat chaud et humide. Il était parfaitement constitué pour profiter au maximum de la variété de feuillages qu’il pouvait consommer, notamment les fougères qu’il broutait et mastiquait longuement.

L’iguanodon pouvait très certainement se hisser un peu sur ses pattes arrière pour profiter de la végétation des arbres. Il possédait des poches dans les joues où il conservait la nourriture mâchée une première fois, qu’il renvoyait ensuite vers les dents pour un nouveau broyage.

Iguanodon atherfieldensis de l’Hauterivien de Wassy (Haute-Marne).

Reconstitution du squelette de l’Iguanodon atherfieldensis de l’Hauterivien de Wassy (Haute-Marne, France). Les os fossiles conservés sont indiqués en bleu.

Les mains de l’iguanodon possédaient 5 doigts spécialisés :

  • un pouce en éperon, qui jouait probablement un rôle de défense très efficace contre les prédateurs. En se redressant, l’iguanodon était capable d’attaquer la gorge et le ventre des plus grands théropodes.
  • trois griffes assez larges, faisant office de sabots lorsqu’il marchait à quatre pattes. Le bout des doigts était posé à plat sur le sol. Par contre, les os du pied étaient redressés au-dessus du sol. L’iguanodon marchait sur la pointe des pieds.
  • un petit doigt articulé, capable de se replier sur la paume avec une rotation du poignet, servant à la préhension.
Iguanodon trouvé à Bernissart en Belgique.

Iguanodon trouvé à Bernissart en Belgique.

On a longtemps représenté l’iguanodon franchement redressé sur son arrière-train, en fait il est probable que sa queue était relativement rigide et ne lui permettait pas de se replier aussi facilement sur le sol.

Fiches sur le dinosaure Iguanodon

Année et lieu de découverte :1819, Angleterre
Paléontologue :Gidéon Mantell
Poids :4 à 5 tonnes     Taille d'un Iguanodon par rapport à celle d'un homme.
Hauteur :4 à 5 mètres
Longueur :6 à 11 mètres
Alimentation :Végétivore
Classification :Ornithischiens / Ornithopodes
Période :Crétacé
Facebooktwitterpinterestmail