Des oeufs de dinosaures fossiles en Afrique du Sud

Des paléontologues ont trouvé des nids d’oeufs de dinosaures fossiles en Afrique du Sud dans le parc national de Golden Gate Highlands. La zone fossilifère se situe à l’est de Cape Town, vers Rooidraai, au coeur d’une formation géologique qui date du jurassique et qui a donc environ 190 millions d’années. Les travaux de terrassement en vue d’un projet autoroute ont mis en évidence en 1976 des indices de présence de fossiles. Puis en 2006, c’est à dire trente ans plus tard, des paléontologues ont découverts le site de nidification de dinosaure. Une importante part du site reste à fouiller, les paléontologues ont bon espoir que les futures recherches leur permettent de découvrir plus d’information qu’en à la biologie et au mode de vie des dinosaures Massospondylus. Les paléontologues ont fouillé le site pendant 6 années, et ils ont pu trouver de nombreux nids fossiles à oeufs de dinosaure dont les plus importants présentent une trentaine d’oeufs fossiles.

Ce sont des c et oeufs fossiles de Massospondylus, des dinosaures apparenté à la famille des prosauropodes. Les chercheurs de fossiles ont découverts dans les oeufs des embryons fossilisés (des « bébés dinosaures fossiles » !) ainsi que des squelettes d’adultes. Des empreintes de pas de dinosaures ont été aussi trouvées. L’étude de ces empreintes fossilisées révèle que les jeunes dinosaures se déplaçaient sur quatre pattes alors que les adultes se déplaçaient plutôt sur deux pattes. Ces empreintes fossiles sont parmi les plus anciennes traces montrant comment se déplaçaient les jeunes dinosaures.

Les études réalisés à partir de mesures faite de la taille des pattes de derrières et celles de devant nouveaux nés et des jeunes dinosaures ont permis de démontrer que les bébés restaient un certain temps dans le nid avant d’être capables de se déplacer en dehors de celui-ci. L’étude de ce site prouve que les parents dinosaures revenaient souvent sur les mêmes sites de nidification. Il se créait des colonies de plusieurs dizaines voir centaines de dinosaures qui pondaient leurs oeufs et élevaient leurs petits au même endroit. Cependant, on ne sait pas si les parents dinosaures donnaient des soins à leurs enfants.

L’étude du site à Massospondylus de Rooidraai daté d’il y a 190 millions d’années a été menée par des paléontologues sud-africains et canadiens, dont par Robert R. Reisz, spécialiste des vertébrés fossiles à l’Université de Toronto Mississauga au Canada.

Les résultats de l’étude ont été publiés dans le Proceedings of the National Academy of Sciences.

Facebooktwitterpinterestmail