Pegomastax

Le dinosaure Pegomastax est un Heterodontosauride découvert dans des roches du Jurassique inférieur d’Afrique du Sud. La description s’appuie sur l’holotype SAM-PK-K10488, qui se compose d’un crâne partiel dont un os orbitaire, de deux dentaires et d’un prédentaire (un os sans dent, en forme de bec situé à l’avant de la mâchoire).

De la tête à la queue, ce végétivore ne mesurait pas plus de 60 cm.

Ce spécimen a été trouvé dans la localité de Voyizane (district de Joe Gqabi, province du Cap) dans des roches de la Formation Elliot, une formation rocheuse qui remonte au début du Jurassique (Hettangien-Sinémurien, il y a environ 190 à 200 millions d’années). Les restes ont été recueillis lors d’une expédition entre 1966 et 1967, mais pas officiellement nommés et décrits jusqu’en 2012, lorsque Paul Sereno, qui les avait reconnus comme inhabituels dans les années 1980, a publié une description.

Pegomastax diffère des autres Heterodontosauridae par des détails du crâne. La mâchoire inférieure est forte, avec un bec court. Comme la plupart des autres Heterodontosauridae, Pegomastax possédait une canine agrandie au début de la rangée de dents de la mâchoire inférieure, qui peut avoir eu une fonction défensive.

Pour Paul Séreno, paléontologue à l’Université de Chicago, est à l’origine de la découverte, il s’agit d’un mélange entre « … un oiseau, un vampire et un porc-épic« .

Ce spécimen d’herbivore d’afique du Sud attendait d’être décrit depuis sa découverte en 1983.

Le spécimen à l’étrange allure a été nommé Pegomastax africanus, ou « large mâchoire d’Afrique ». Il a vécu il y a 100 à 200 millions d’années alors que le supercontinent, la Pangée, commençait à se fractionner.

Il appartient à la famille des Hétérodontosaures, des lézards herbivores, malgré leurs dents différentes et bien aiguisées. Ces derniers ont été parmi les premiers dinosaures à se répandre sur la planète.

L’animal devait peser le même poids qu’un chat domestique, soit quelques kilos, et ne dépassait pas les 30 cm de hauteur. Il avait aussi une large mâchoire et un bec émoussé avec deux dent plantées vers le bas comme un poignard. Les chercheurs pensent que cette physiologie particulière pouvait lui permettre de cueillir des fruits.

Sereno, Paul C., 2012, Taxonomy, morphology, masticatory function and phylogeny of heterodontosaurid dinosaurs. ZooKeys , 226 , 1–225.

Facebooktwitterpinterestmail