Changyuraptor Yangi

Le dinosaure Changyuraptor Yangi a été découvert au nord-est de la Chine au sein du gisement de fossiles de Jehol, dans la province de Liaoning. Changyuraptor fait partie des microraptoriens, il mesurait près de 1,30 mètre pour un poids de 4,5 kilos à l’âge adulte.

Ce dinosaure était petit avec des pattes et une longue queue tout en plumes, ces dernières pouvaient mesurer jusqu’à 30 cm de long. Les paléontologues soulignent que les plumes ornant cette queue représentaient un quart à un tiers de la longueur totale de l’animal. C’est le plus gros dinosaure à quatre ailes jamais découvert jusqu’à présent (2014).

Le dinosaure Changyuraptor Yangi.

 

Il a vécu il y a plus de 125 millions d’années.

La première partie du nom Changyuraptor Yangi signifie « rapace à longues plumes », et la seconde partie rend hommage à un mécène chinois.

Certains paléontologues pensent que Changyuraptor Yangi pouvait voler, et d’autres restent plus dubitatifs. La queue emplumée servait peut être pour voler, ou peut être pour amortir les chutes ou sauts depuis les arbres ou les falaises. Les paléontologues estiment que sa queue emplumée devait permettre de contrôler une chute, et donc jouer un rôle clef dans l’atterrissage en diminuant sa vitesse d’approche au sol.

Fossile de Changyuraptor Yangi.

Cette découverte vient renforcer encore plus les théories annonçant l’existence de créatures volantes avant même l’apparition des oiseaux. Alan Turner, spécialiste en anatomie à l’université Stony Brook de New York et co-auteur de l’étude sur Changyuraptor, «De nombreuses autres caractéristiques longtemps associées avec les oiseaux ont en réalité évolué chez les dinosaures bien avant que les oiseaux n’entrent en scène».

Et d’ajouter «Cela inclut par exemple les os creux, la nidification, les plumes et peut-être bien le vol».

Selon Luis Chiappe, paléontologue au Muséum d’histoire naturelle de Los Angeles, «Ce nouveau fossile illustre le fait que chez les dinosaures, le vol n’était pas limité aux très petits animaux».

La question quant à sa capacité à voler reste ouverte et est un thème de travail pour les scientifiques, qui cherchent à savoir si les oiseaux sont bel et bien les premiers aminaux à avoir volé.

Fossile du dinosaure Changyuraptor.

Ce dinosaure avait aussi de grandes dents pointues et des griffes acérées, indiquant qu’il était carnivore. Son alimentation exacte est inconnue, mais les fossiles de dinosaures similaires ont été découverts avec des poissons et les oiseaux dans leurs intestins.

Ce fossile relance les réflexions sur l’origine des oiseaux, et leurs liens avec les dinosaures.

Ce dinosaure a été décrit en 2014 dans la revue la revue « Nature Communications ».

Gang Han et al. 2014. A new raptorial dinosaur with exceptionally long feathering provides insights into dromaeosaurid flight performance. Nature Communications.

Facebooktwitterpinterestmail