Chilesaurus Diegosuarezi

Chilesaurus Diegosuarezi est un « des dinosaures les plus bizarres jamais découverts » selon les paléontologues. Il était végétivore et pouvait atteindre trois mètres de long environ. Il a vécu à la période géologique du Jurassique, il y a environ 145 millions d’années, plus particulièrement au Tithonien. Le fossile a été trouvé dans formation Toqui affleurant près d’Aysén, une région du sud du Chili faisant partie de la Patagonie.
 
Ce dinosaure appartient à la famille des théropodes, parmi lesquels figurent les fameux carnivores Velociraptor, Carnotaurus ou encore Tyrannosaurus. Mais l’anatomie de Chilesaurus présente des caractéristiques inhabituelles.

Chilesaurus Diegosuarezi.
 

Selon Bernardino Rivadavia, paléontologue au Musée des Sciences Naturelles, à Buenos Aires, « Sa ceinture pelvienne ressemble à celle des ornithischiens […] et ses pattes arrière -larges et à quatre doigts- sont beaucoup plus similaires aux sauropodomorphes primitifs » qu’à celles des théropodes, plus minces et composées de trois doigts.

Le crâne relativement petit de Chilesaurus, la forme de son bec ou encore ses dents en forme de feuille démontrent qu’il était végétivore.

Le fossile de ce dinosaure a été découvert par hasard par Diego Suarez, un garçon de sept ans qui accompagnait ses parents géologues dans les Andes en 2004.

Fossiles du dinosaure Chilesaurus.

Suite à cette découverte initiale, une douzaine de spécimens ont été collectés, parmi lesquels quatre squelettes complets.

Ce dinosaure montre bien le principe d’évolution convergente. C’est à dire la présence chez plusieurs espèces animales de caractères analogues, qui n’ont pas été hérité d’un ancêtre commun, mais qui sont issu d’une même adaptation, à un type d’environnement.

Selon le paléontologue Martin Ezcurra, Chilesaurus diegosuarezi « est l’un des cas les plus intéressants d’évolution convergente documentés dans l’histoire de la vie ».

Un article a été publié dans Nature en 2015.

Facebooktwitterpinterestmail