Dinosaures saurischiens de la fin du Crétacé

Les dinosaures saurischiens de la fin du Crétacé ont laissé de nombreux fossiles en France.

Les riches gisements à dinosaures de Provence et du Languedoc livrent aussi en abondance des restes de saurischiens, sauropodes aussi bien que théropodes.

Griffe fossile de Variraptor de Cruzy, Hérault.

Griffe de Variraptor du Maastrichtien inférieur de Cruzy, Hérault.

Les sauropodes sont représentés par des titanosaures, groupe dominant de sauropodes au Crétacé supérieur dans de nombreuses régions du monde. Les premiers restes de titanosaures à avoir été signalés dans le Crétacé supérieur de France furent nommés Hypselosaurus par Matheron en 1869, mais ce genre est très mal défini et il est préférable de ne plus utiliser ce nom.

Dents fossiles de dinosaure de Cruzy.

Dents de théropodes abelisauridés de Cruzy.

Récemment, des spécimens beaucoup plus complets, en partie articulés, ont été découverts dans la haute vallée de l’Aude à Campagne-sur-Aude.

Ils ont permis de définir l’espèce Ampelosaurus atacis, qui est en passe de devenir un des titanosaures les mieux connus au monde. Ce dinosaure sauropode qui pouvait atteindre 15 mètres de longueur était pourvu d’épaisses plaques osseuses servant sans doute de protection.

Il semble qu’il ait existé d’autres espèces de titanosaures dans la région au Crétacé supérieur, mais elles demeurent très mal connues.

Fossile de dinosaure de Pourcieux, Bouches-du-Rhône.

Maxillaire d’abelisauridé, Maastrichtien inférieur de Pourcieux, Bouches-du-Rhône.

Les théropodes sont moins bien représentés que les sauropodes dans les sites du Crétacé supérieur du Sud de la France, mais on a pu mettre en évidence deux groupes distincts.

Fossile de dinosaure titanosaure de Montouliers, Hérault.

Fémur de titanosaure long d’environ un mètre trouvé à Montouliers, Hérault.

Les Dromaeosauridés sont représentés par des formes de petite taille (2 mètres de longueur), légèrement bâties, aux griffes puissantes. L’espèce la mieux connue est le dinosaure Variraptor mechinorum, trouvée d’abord à Fox-Amphoux dans le Var, puis dans l’Hérault.

Fossile de dinosaure titanosaure de Cruzy, Hérault.

Vertèbre caudale de dinosaure titanosaure, Cruzy.

Fossile de dinosaure titanosaure, Cruzy. Les titanosaures sotn des dinosaures saurischiens de la fin du Crétacé.

Plaque dermique de dinosaure titanosaure, Cruzy.

Il existait aussi des théropodes beaucoup plus gros, atteignant 6 à 7 mètres de longueur, et appartenant à la famille des Abelisauridés, connue par ailleurs au Crétacé surtout sur les continents du Sud (Amérique du Sud, Afrique, Madagascar, Inde).

Le dinosaure Ampelosaurus et le dinosaure Tarascosaurus.

Scène du Crétacé supérieur : confrontation entre le sauropode Ampelosaurus et un théropode abelisauridé (Tarascosaurus).

Le dinosaure Tarascosaurus a été décrit à partir d’ossements trouvés dans le Campanien du Beausset, dans le Var. Des restes d’Abelisauridés sont connus dans nombre de gisements tant en Provence qu’en Languedoc.

<<< PrécédentSuite >>>

Facebooktwitterpinterestmail