Gryphoceraops morrisoni

Le dinosaure Gryphoceraops morrisoni est un dinosaure qui a été identifié en 2012 à partir de fossiles découverts dans l’état d’Alberta au Canada.

Des fragments fossiles de mâchoire inférieure droite ont été découverts dans le sud de l’Alberta en 1950 par Levi Sternberg, alors qu’il travaillait pour le Musée royal de l’Ontario.

Depuis plus de soixante ans, les paléontologues avaient tenté sans succès d’assembler ces trois pièces de mâchoire fossile.

gryphoceratops.

Un jour, les paléontologues ont confié les trois os fossiles à Ian Morrison, un technicien du musée, qui, à leur grand étonnement, a résolu le problème en à peine dix minutes. Ian Morrison ne travaillait pas sur cette reconstitution et il ne savait pas exactement ce qu’il cherchait, mais il est parvenu à emboîter les morceaux les uns aux autres, permettant ainsi l’identification d’un nouveau dinosaure, le Gryphoceratops morrisoni.

Les paléontologues avaient semble t-il des idées préconçues qui leur empêchaient de prendre du recul et de faire coïncider les morceaux fossiles de cette mâchoire, a déclaré M. Morrison.

Le dinosaure Gryphoceraops morrisoni avait une forme de mâchoire particulière, plus courte et plus profonde que n’importe quel autre leptoceratopsid. les paléontologues croient que l’animal dont ont a découvert les fossiles était un adulte mature. Cette hypothèse est basée sur les caractéristiques de la mâchoire et sa taille. lorsqu’il était adulte, Gryphoceratops ne dépassait pas un demi-mètre de longueur. Cela signifie qu’il est le plus petit dinosaure à cornes d’Amérique du Nord, et un des plus petits dinosaures végétivores connus.

gryphoceratops.

Le dinosaure Gryphoceraops morrisoni a vécu il y a un peu plus de 83 millions d’années, faisant de lui l’un des plus anciens de sa famille, les leptoceratopsidés.

Cette découverte indiquerait que les leptoceratopsidés se sont développés et diversifiés durant l’ère géologique du Crétacé.

Machoire fossile du dinosaure Gryphoceratops morrison découverte dans la formation Milk River, dans l’Alberta au Canada.
gryphoceratops.

Le dinosaure Gryphoceratops morrisoni comble un vide important dans l’évolution historique des petits dinosaures à cornes, qui ne portent ni les grandes cornes ni les collerettes de leurs parents les Triceratops d’Amérique du Nord a expliqué le scientifique Michael Ryan, conservateur en paléontologie des vertébrés au Musée d’histoire naturelle de Cleveland, en Ohio.

Michael Ryan dit également que « Bien que les dinosaures à cornes soient originaires d’Asie, notre étude suggère que les leptoceratopsidés ont rayonnés et se sont diversifiée en Amérique du Nord, la nouvelle espèce, Gryphoceratops, est le plus ancien fossile du groupe sur ce continent. »

gryphoceratops.

Le genre a été nommé pour « Gryphon », une figure mythologique grecque avec le corps d’un lion et la tête d’un aigle, qui est une référence sur le visage à bec de l’animal. Le nom de l’espèce honore Ian Morrison, un technicien de Royal Ontario Museum, qui a découvert comment les os s’emboîtent. En souvenir de son intervention, Morrison laisse donc son nom a un des plus petits dinosaures à cornes d’Amérique du Nord et un des plus petits dinosaures végétivores connus.

Le deuxième auteur de l’article scientifique, M. Evans, qui est conservateur associé de paléontologie des vertébrés au Musée royal de l’Ontario et professeur adjoint à l’Université de Toronto, a déclaré : « Les dinosaures à petit corp sont généralement peu représentés dans les archives fossiles, ce qui explique pourquoi ces restes fossiles fragmentaires restent comme de ce leptoceratopsidé peuvent apporter une grande contribution à notre compréhension de l’écologie et l’évolution des dinosaures. »

Les fossiles ont été décrit dans un article de la revue sur Internet Cretaceous Research publiée le 24 janvier 2012.

Facebooktwitterpinterestmail