Olorotitan

En 1999, une expédition belgo russe (financée en partie par la National Geographic Society) mena des fouilles dans la formation Tsagayan (Russie), datant du Maastrichtien. C’est à cette occasion que fut découvert un nouveau genre de dinosaure « à bec de canard ». Cet végétivore fut décrit par Godefroit, Bolotsky et Alifanov en 2003, et reçut le nom de Olorotitan arharensis.

Le quasi-complet squelette d’Olorotitan mesure dans les 9 mètres de long; son crâne, doté d’une crête, permet de le classer dans la sous-famille des « Lambeosaurinés ». Son cou est particulièrement long (composé de 18 vertèbres), ce qui lui a donné son nom; son sacrum est également allongé (15 ou 16 vertèbres).

Sa crête creuse est d’une forme inhabituelle; néanmoins, elle rapproche Olorotitan des Lambeosaurinés nord-américains Corythosaurus et Hypacrosaurus.

Il est le dinosaure le plus complet jamais retrouvé en Russie, et le « bec de canard » le plus complet et le mieux connu en dehors des genres nord-américains.

A noter que la Tsagayan Formation a livré deux autres Hadrosauridés : Amurosaurus et Kerberosaurus. Les paléontologues pensent aujourd’hui que les Lambeosaurinés sont originaires d’Asie, et qu’ils ont migré en Amérique du Nord avant ou au début du Campanien Supérieur.

Olorotitan

olorotitan.

Signification : Cygne géant

Taille : 9 mètres de long ?

Groupe : Ornithopodes

Famille : Hadrosauridés

Epoque : Crétacé supérieur (70-65 ma)

Régime alimentaire : végétivore

Répartition : Asie (Russie).

 

 

 

 

 

olorotitan.

Facebooktwitterpinterestmail