Sauroniops pachytholus

Un fragment de crâne fossile a été trouvé en 2007 dans la région des Kem Kem, un vaste plateau rocheux semi-désertique situé à proximité de la ville de Taouz dans la région nommé Le Tafilalet, dans le sud-est du Maroc. La structure géologique dénommée Kem Kem beds date du Cénomanien, elle a entre 93,5 et 99,6 millions d’années. Le fossile aurait été vendu à un collectionneur de fossiles, qui le donna par la suite au Museo Paleontologico di Montevarchi en Italie.

Le paléontologue Andrea Cau du Museo Geologico Giovanni Capellini de Bologne en Italie se chargea alors de décrire ce fossile, associé à une équipe de paléontologues italiens.

sauroniops.

Il consiste en un morceau d’os frontal gauche d’une longueur de 18,60 centimètres. Cet os possède encore des traces de la cavité orbitale, bien qu’il soit en partie érodé et donc abimé sur certains côtés. Cinq années ont été nécessaires pour le dater, l’étudier et le comparer à d’autres fossiles connus. La forme de la dizaine de dents tranchantes attachée au morceau d’os crânien montre que l’animal était carnivore. L’ossement pouvait quelque peu être rapproché à d’autres crânes fossiles d’espèces déjà connues, mais il possède une particularité pas encore observée sur un autre fossile : un petit dôme qui dépasse sur le devant du crâne, selon le Smithtonian Magazine.

Et finalement, il a été conclu qu’il s’agissait d’une espèce nouvelle de dinosaure, dont les traits morphologiques ont pu être déterminés en analysant le seul morceau retrouvé de son énorme crâne avec sa cavité oculaire.

sauroniops.

Le paléontologue nomma ce nouveau dinosaure Sauroniops pachytholus, littéralement « L’oeil de Sauron » en grec, en référence au nom du personnage maléfique de la saga « Le Seigneur des anneaux » de Tolkien. Il écrivit dans un courriel envoyé au National Geographic que « L’idée d’un prédateur physiquement connu par son seul œil farouche m’a rappelé Sauron, en particulier tel qu’il est représenté dans les films de Peter Jackson ». Un article sur cette nouvelle espèce a été publié dans la revue Acta Palaeontologica Polonica en 2012.

Le dinosaure Sauroniops pachytholus est un carcharodontosauridé, dont font parti les dinosaures allosaures. Selon de nombreux caractères morphologiques, le fossile aurait pu être classé parmi les dinosaures Carcharodontosaurus. Mais Sauroniops pachytholus possède une bosse à l’avant du crâne, c’est un caractère unique qui permet de créer un nouveau groupe frère, celui des Sauroniops, dans la famille des carcharodontosauridé. Cette excroissance osseuse aurait pu servir lors de combats entre mâles, l’hypothèse est qu’ils se donnaient des coups de tête pour mesurer leur force, pour dominer une meute ou séduire les femelles, mais cela reste très imaginaire, et basé sur des comportements animaux actuels. Sauroniops possédait un crâne long et profond, de forme triangulaire, qui portait une mâchoire ornée de dizaines de dents acérées, c’est-à-dire dont la pointe, le tranchant sont aiguisés et très aigu. On estime qu’il était long d’une douzaine de mètre, mais les paléontologues soulignent qu’il faudra de nouvelles découvertes de fossiles pour évaluer précisément la taille et la forme exacte du corps de ce nouveau dinosaure.

Illustration ci-dessous : un Sauroniops pachytholusdévore un jeune Spinosaurus, et au premier plan d’autres jeunes dinosaures Spinosaurus qui s’enfuient.

sauroniops.

Le paléontologue Andrea Cau mentionne que « L’os du crâne de Sauroniops est très large et particulièrement épais : cela suggère un animal aussi grand que le dinosaure Tyrannosaurus rex (T. Rex) ». Le dinosaure Sauroniops pachytholus semble donc rivaliser par sa taille avec le fameux Tyrannosaurus. Le dinosaure Sauroniops semble avoir été un redoutable et puissant prédateur, il n’était pas le seul dinosaure carnassier à peupler l’Afrique du nord il y a environ 95 millions d’années. Il y avait aussi le dinosaure Carcharodontosaurus, dont le nom veut dire lézard aux dents aiguisées. Mais le paléontologue Andrea Cau de mentionner que « Le Sauroniops a vécu sous un climat chaud, le long des rives d’un grand delta très riche en poisson et de crocodiles. L’abondance de nourriture peut expliquer l’abondance des dinosaures prédateurs. »

Facebooktwitterpinterestmail