Vectidraco Daisymorrisae

Le Ptérosaure Vectidraco est un diapside volant, traditionnellement qualifié de reptile volant, qui vivait au temps des dinosaures.

Cette nouvelle espèce de reptile volant a été découverte en 2009 par une petite fille anglaise nommée Daisy Morris.

Les fossiles découverts ont été étudiés par des scientifiques pendant quelques années, et dans l’article publié pour décrire l’espèce, ils ont dénommé ce reptiles volant Vectidraco Daisymorrisae, en l’honneur de la petite fille.

Le nom Vectidraco signifie « dragon de l’île de Wight », il renvoie au lieu de la découverte, c’est à dire l’île de Wight. Celle-ci est souvent surnommée « la capitale dinosaure » du Royaume-Uni, car de nombreux fossiles y ont déjà été découverts.

Vectidraco.

Vectidraco.

En 2009, Daisy Morris est une petite fille âgée de cinq ans, elle habite dans l’île de Wight, qui est situé au sud de l’Angleterre. Lors d’une promenade sur la plage à Atherfield beach, elle trouve un os fossilisé. « Elle a un très bon oeil pour les tous petits fossiles, elle a trouvé ces petits os noirs dépassant de la boue et elle a décidé de creuser un peu plus profondément et les a tous mis au jour« , se souvient sa mère Mme Morris, qui est professeur dans l’île.

La famille Morris, intriguée par la découverte de ces fossiles, prend contact avec un spécialiste des fossiles, le paléontologue Martin Simpson de l’université de Southampton, afin de lui demander son avis.

Après quatre ans de recherche, en 2013, les scientifiques de l’Université de Southampton publient leurs résultats dans le magazine scientifique PLOS ONE. Ils ont constaté d’après l’étude géologique du site que les ossements fossilisés avaient plus de 115 millions d’années, il date donc de la période géologique du Crétacé inférieur, et qu’ils proviennent d’un reptile volant jusqu’à lors inconnu de la famille des Ptérosaures.

Fossiles du Ptérosaure Vectidraco.

Fossiles du Ptérosaure Vectidraco.

Le Ptérosaure Vectidraco avait probablement une envergure de 75 centimètres et mesurait environ 35 centimètres du museau à la queue.

Le Docteur en paléontologie Darren Naish, principal auteur de l’étude, explique qu’ « En d’autres termes, il était similaire en taille à une mouette ou à un grand corbeau. Il était probablement huppé, et montrait des proportions au niveau des membres qui lui permettaient d’être un marcheur et un coureur raisonnablement bon au sol et un expert en vol dans les habitats encombrés de type forêt« .

Le Ptérosaure Vectidraco Daisymorrisae est très proche de la famille des Tapejaridae, appartenant au groupe des Azhdarchoidea. Des fossiles de ce groupe, dont des vertèbres, ont notamment été découverts au Brésil, en Espagne et en Chine.

Emplacement des fossiles retrouvés du Ptérosaure Vectidraco.

Emplacement des fossiles retrouvés du Ptérosaure Vectidraco.

Darren Naish  ajoute que « Les Azhdarchoidea font partie, selon moi, des Ptérosaures les plus intéressants. Tous existaient au Crétacé, n’avaient pas de dents, et nombre d’entre eux étaient particulièrement bien adapté à la vie dans des environnements terrestres, tels que des régions boisées, des forêts tropicales ou des plaines inondables« .

Les fossiles de Vectidraco Daisymorrisae ont été donnés au musée d’Histoire naturelle britannique (Natural History Museum) à Londres.

Le paléontologue de l’Université de Southampton a déclaré : « Voilà la un nouvel exemple de découvertes majeures faites par des amateurs« .

Facebooktwitterpinterestmail