Yongjinglong

Yongjinglong est un genre éteint de dinosaure végétivore dérivé du titanosaure sauropode connu du Crétacé inférieur de Lanzhou-Minhe bassin de la province du Gansu, en Chine. Il vivait donc il y a plus de 100 millions d’années. Il contient une seule espèce, Yongjinglong datangi.

Il n’était pas encore adulte lorsqu’il est mort. Pourtant, il mesurait déjà entre 15 et 18 m de long. Yongjinglong a d’abord été décrit et nommé par Li-Guo Li, Da-Qing Li, Hai-Lu You et Peter Dodson en 2014.

Le dinosaure Yongjinglong.

L’espèce type est Yongjinglong datangi. Le nom générique est dérivé du nom de l’historique comté Yongjing, près du lieu où l’holotype de Yongjinglong et de nombreuses pistes fossilisées de dinosaure ont été découverts, et de la « long », ce qui signifie « dragon » en chinois. Le nom spécifique, datangi, rend hommage à la dynastie Tang et aussi à M. Zhi-Lu Tang du IVPP, pour ses contributions à l’étude des dinosaures.

Yongjinglong est connu uniquement par l’holotype GSGM ZH (08) -04. C’est un squelette post-crânien partiel et trois dents, ces fossiles sont conservés au Musée géologique du Gansu. Les restes post-crâniens comprennent une nervure partielle dorsale, la scapulocoracoid gauche, le cubitus et le radius droit, ainsi que huit vertèbres présacrée dont une vertèbre cervicale caudale, quatre vertèbres crâniennes dorsales, et trois vertèbres articulés dorsales du milieu. Bien qu’il appartenait à un juvénile ou à un subadulte, car la scapulaire et le processus coracoïde ne sont pas fusionnés, l’os de l’épaule mesure 2 mètres de long.

Fossiles du dinosaure Yongjinglong.

Les fossiles découverts représentent un individu subadulte. Ils ont été découvert en 2008 par Li Daqing et You Hailu à côté de l’autoroute G75, à moins d’un kilomètre des carrières de Daxiatitan et Huanghetitan liujiaxiaensis, près de Zhongpu. D’un point de vu géologique, ils ont été recueilli dans le groupe supérieur Hekou, dans la partie sud-est du bassin de Lanzhou-Minhe, province du Gansu, les roches datent de début du Crétacé. Le dinosaure Yongjinglong était un sauropode de taille moyenne.

Les paléontologues ont établis certains traits de diagnostic pour cette espèce de dinosaure. Les dents prémaxillaires sont longues et en forme de cuillère.

Les vertèbres du cou et les vertèbres dorsales antérieures possèdent de grandes et profondes dépressions pleurocoels, pneumatiques, qui couvrent l’ensemble des côtés. Les nervures sur les côtés de la face dorsale du milieu vertèbres forment un motif en forme de « XI », avec le « X » à l’avant. La colonne vertébrale d’au moins une vertèbre dorsale du milieu est faible et n’est pas fourchue et forme avec les postzygapophyses une de la plaque d’os triangulaire, dirigée vers le haut. L’omoplate est extrêmement long, avec, en vue de côté, les bords avant et arrière exceptionnellement droit.

Yongjinglong datangi.

Les caractéristiques anatomiques de ses os ont certaines ressemblances avec une autre titanosaure de Chine, Euhelopus zdanskyi, mais les paléontologues ont pu identifier un certain nombre de caractéristiques uniques qui en font une espèce à part. Le dinosaure Yongjinglong a été placé dans les Titanosauria. Une analyse cladistique a montré qu’il était un membre des Somphospondyli et une espèce sœur de Opisthocoelicaudia.

Yongjinglong.

Il s’agit de l’une des espèces de titanosaures les plus évoluées découvertes jusqu’à maintenant en Asie, et grâce à la découverte de Yongjinglong datangi, on peut dire que les grands sauropodes n’étaient pas sur le déclin durant le Crétacé, du moins en Asie.

Li, L. G.; Li, D. Q.; You, H. L.; Dodson, P. (2014). « A New Titanosaurian Sauropod from the Hekou Group (Lower Cretaceous) of the Lanzhou-Minhe Basin, Gansu Province, China ». In Butler, Richard J. PLoS ONE 9: e85979

Facebooktwitterpinterestmail