Coronosaurus

Le dinosaure Coronosaurus est un Cératopsidé Centrosaurine du Crétacé supérieur (Campanien) de l’Alberta, au Canada. Ses restes ont été découverts dans la formation Oldman. Il n’existe qu’une espèce connue, Coronosaurus brinkmani, décrite initialement comme Centrosaurus brinkmani.

Découverte

Coronosaurus provient de deux « bone beds » (BB 138 et BB MRR) de la Formation Oldman (Groupe Belly River). La plupart des restes de Cératopsidé, sinon la totalité, provenant de BB 138 et de BB MRR ont été rattachés à C. brinkmani. Le « Bone bed » (BB) 138 est situé à environ cinquante kilomètres de Brooks, dans le Dinosaur Provincial Park, en Alberta, 14,6 m en dessous du contact avec la Formation de Dinosaur Park. Il a été fouillé par Philip Currie entre 1996 et 2000. Le BB MRR est située à environ 180 km au sud de BB 138, près de Warner, Alberta.

Ces « bones bed » datent du Campanien moyen (Crétacé supérieur). Les deux spécimens et les localités précises sont archivés au Royal Tyrrell Museum of Paleontology, à Drumheller, en Alberta.

L’holotype de Coronosaurus est TMP 2002.68.1. C’est un pariétal adulte de grande taille. D’autres échantillons significatifs selon Ryan et Russell (2005) incluent TMP 2002.68.3 (un pariétale), TMP 2002.68.10 (un postorbitaire)et TMP 2002.68.5 (un supra-orbitaire).

Description

Coronosaurus est un Cératopsidé Centrosaurine de taille moyenne. Gregory S. Paul en 2010 estime la longueur de son corps à cinq mètres pour un poids de deux tonnes. Il possède des cornes supra-orbitaires – « Les cornes frontales » au-dessus des orbites – mais pas aussi allongées que celles de Zuniceratops, des Chasmosaurines et des Centrosaurines plus basaux (comme Albertaceratops et Diabloceratops), qui font saillie latéralement (sur les côtés de l’orbite).

Dans sa description originelle, Ryan et Russell (2005) ont considéré Coronosaurus comme une nouvelle espèce de Centrosaurus sur la base d’une analyse phylogénétique de petite ampleur qui comprenait dix-sept caractères et neuf taxons.
En 2011, Anthony R. Fiorillo et Ronald S. Tykoski modifient l’analyse de Currie et al. (2008), avec 54 caractères, pour inclure plus de taxons, tels que C. brinkmani. Ils constatent que C. brinkmani est le taxon frère du clade Styracosaurus + C. apertus, tandis que Pachyrhinosaurus et d’autres Centrosaurines dérivés étaient dans une lignée distincte.

Plus tard, Farke et al. (2011) utilisent 97 caractères morphologiques pour évaluer la position phylogénétique d’un nouveau taxon qu’ils ont appelé Spinops. Spinops est classée dans une polytomie avec Centrosaurus apertus, C. brinkmani et Styracosaurus.
Enfin, Ryan, Evans & Shepherd (2012) ont utilisé la matrice de données de Farke et al. (2011) pour évaluer la position phylogénétique de Xenoceratops. Leur analyse, d’une résolution nettement meilleure que celle présentée par Farke et al. (2011), probablement grace à la prise en compte de caractères manquants pour certains taxons, basée sur l’observation directe de leurs spécimens. Par exemple, cinq caractères supplémentaires ont été étudiés pour C. brinkmani. Dans l’arborescence résultante il se trouve en position plus avancée que Spinops et C. apertus, en tant que taxon frère de Styracosaurus. Ainsi, le nouveau nom générique, Coronosaurus, lui a été donné.

Etymologie

L’espèce type de dinosaure Coronosaurus, Centrosaurus brinkmani, a d’abord été décrite et nommée par Michael J. Ryan et Anthony P. Russell en 2005.

Michael J. Ryan, David C. Evans et Kieran M. Shepherd ont nommé le genre Coronosaurus à partir de de C. brinkmani en 2012 car Centrosaurus apertus et C. brinkmani ne forment pas un clade monophylétique dans plusieurs analyses phylogénétiques récentes.
Le nom générique est dérivé du latin « crown », qui signifie « couronne » en référence aux occurrences multiples d’épiparietaux supplémentaires qui couvrent la marge postérieure de son pariétal, lui donnant un aspect en forme de couronne, et « saurus » (latinisé du grecs sauros), qui signifie « lézard ».

Le nom d’espèce brinkmani est en l’honneur de Donald Brinkman, pour ses recherches en paléoécologie du Crétacé supérieur de l’Alberta.

Ryan, M. J.; Evans, D. C.; Shepherd, K. M.; Sues, H. , 2012, A new ceratopsid from the Foremost Formation (middle Campanian) of Alberta. Canadian Journal of Earth Sciences , 49 (10) , 1251

Classification: Dinosauromorpha – Dinosauria – Ornithischia – Predentata – Genasauria – Neornitischia – Cerapoda – Chasmatopia – Marginocephalia – Ceratopsia – Neoceratopsia – Coronosauria – Ceratopsoidea – Leptoceratopsidae – Leptoceratopsinae – Ceratopsidae – Centrosaurinae – Centrosaurinae
Origine du nom: lézard à couronne
Découverte): Alberta (Canada)
Epoque géologique: Campanien
Taille: 5 mètres
Poids: celui d’un rhinoceros environ

Facebooktwitterpinterestmail