Dinosaures au débuts du Jurassique supérieur

Les  dinosaures au débuts du Jurassique supérieur étaient nombreux et diversifiés, on a découvert de nombreux fossiles en France de ces animaux.

Comme le Callovien, l’Oxfordien, premier étage du Jurassique supérieur, est représenté sur la côte normande par des dépôts argileux marins, qui ont livré notamment un fragment de mâchoire de grand théropode. Ailleurs en Normandie, près de Lisieux, les Sables de Glos, qui représentent un faciès plus littoral, ont fourni des dents de sauropodes et de théropodes.

Fossile de dinosaure des Vaches Noires (Calvados).

Prémaxillaire de théropode, Oxfordien des falaises des Vaches Noires (Calvados).

Mais le plus remarquable des dinosaures oxfordiens de France est sans conteste le squelette de sauropode trouvé en 1934 dans une carrière de calcaire à Damparis (Jura), et qui fit l’objet d’une fouille systématique.

Fouilles paléontologique à carrière de Damparis (Jura).

Fouilles paléontologique à carrière de Damparis (Jura).

Ce grand dinosaure aux membres antérieurs plus longs que les membres postérieurs appartient apparemment à la famille des Brachiosauridés, et fut longtemps le plus complet des sauropodes trouvés en France.

Os fossiles du brachiosaure de Damparis (Jura), un des dinosaures au débuts du Jurassique supérieur en France.

Os des membres du brachiosaure oxfordien de Damparis (Jura).

On pensa d’abord qu’il s’agissait d’un cadavre ayant flotté en mer avant de couler au fond, mais les restes du sauropode de Damparis sont en fait associés à quelques dents de théropodes, qui montrent clairement que le cadavre de l’herbivore fut dévoré sur place par des carnivores, et qu’il ne peut pas y avoir eu de transport.

Il faut donc conclure que la lentille sableuse dans laquelle furent trouvés les fossiles s’est formée durant une période d’émersion de la plate-forme carbonatée qui couvrait alors cette partie du Jura. Ces terres temporairement émergées abritaient des populations de dinosaures.

Dent de dinosaure de Damparis (Jura).

Dent de grand théropode trouvée en association avec le squelette de brachiosaure de Damparis (Jura).

C’est dans un tout autre contexte géologique qu’ont été trouvés en 1982 quelques éléments du squelette d’un très grand théropode, lors de travaux routiers à Plaimbois-du-Miroir, dans le Doubs. Il s’agit là de calcaires déposés en milieu marin, et il est probable que les restes sont ceux d’un cadavre ayant flotté en mer.

<<< PrécédentSuite >>>

Facebooktwitterpinterestmail