dinosauresetvolcans.com

Kaatedocus

Le dinosaure Kaatedocus est un Sauropode Diplodocine du milieu du Jurassique supérieur (Kimméridgien) du nord du Wyoming, Etats-Unis. Il est connu par un crâne bien conservé et des vertèbres cervicales recueillies dans la Formation de Morrison. La seule espèce est Kaatedocus siberi, décrite en 2012 par Emanuel Tschopp et Octavio Mateus.

Le dinosaure Kaatedocus.

Le dinosaure Kaatedocus.

En 1934, une équipe de l’American Museum of Natural History (AMNH), dirigé par Barnum Brown, financée par la Société Sinclair Oil, découvre environ trois mille ossements de Sauropodes sur les terres du ranch de Barker Howe près de Shell, dans le comté de Big Horn. Les plans pour de nouvelles fouilles en 1935 a dû être annulée après que Howe, convaincu par la large publicité qui entoure la découverte des restes, exige un paiement très élevé. Les os ne seront pas décrits et la plupart détruits dans un incendie à l’AMNH dans les années 1940, d’autres ont été jetés dans les années 1960 après avoir pourri dans un poulailler à Shell. Seulement environ 10% des fossiles ont été préservés, dont un crâne. Ils ont été interprétés comme appartenant à Barosaurus.

Fossile du dinosaure Kaatedocus.

Fossile du dinosaure Kaatedocus.

En 1989, le site a été ré-ouvert par Hans-Jakob Siber, le fondateur de la Swiss Sauriermuseum Aathal. Son équipe a immédiatement découvert 450 autres os, dans une zone adjacente à l’ancienne carrière, os qui sont devenus une partie de la collection du musée Suisse.

Dinosaure Kaatedocus.

Dinosaure Kaatedocus.

Les découvertes comprenaient un cou complet. En Suisse, ces os sont devenus l’objet de plusieurs investigation scientifique. En 2005, Daniela Schwarz a étudié la pneumatisation des vertèbres par tomographie les scannant avec des neutrons et des rayons X. En 2010 Andreas Christian a utilisé les vertèbres bien préservées pour soutenir son hypothèse sur la tenue du cou des Sauropodes dans une position plutôt verticale, qui a été confirmé par Armin Schmitt par l’étude du système vestibulaire de Kaatedocus. En 2012, Tschopp a utilisé un balayage pour créer une réplique de la nuque à l’aide d’une imprimante 3D.

Au cours de l’étude des fossiles, il est devenu évident qu’ils ne représentent pas Barosaurus mais une espèce nouvelle pour la science. En 2012,elle a été nommée Kaatedocus siberi, par le paléontologue suisse Emanuel Tschopp et son collègue portugais Octavio Mateus.

Fossile du dinosaure Kaatedocus.

Fossile du dinosaure Kaatedocus.

Le dinosaure Kaatedocus est assez petit par rapport aux autres Sauropodes, il ne mesure que entre 12 et 14 m de long pour environ 8 tonnes, par comparaison son descendant, Diplodocus, mesurait plus de 27 m de long pour 20 tonnes. Il était l’un des plus anciens Sauropodes, il vivait au Jurassique il y a environ 150 millions d’années.

Il ressemblait beaucoup à son descendant Diplodocus, ayant le même long cou, un corps horizontal et une queue en forme de fouet, mais contrairement à son parent ses dents étaient beaucoup plus larges. Comme les autres Diplodocidés, il n’était pas aussi fortement bâtit que les autres Sauropodes. Ils ne pouvaient pas se déplacer très rapidement, mais sa taille le mettait à l’abri de la plupart des prédateurs.

Le nom de genre fait référence à Diplodocus, un dinosaure proche et à ‘Kate’qui signifie petit en langage indien Crow. Le nom d’espèce est en l’honneur de Siber.

Tschopp, E.; Mateus, O. V. , 2012, The skull and neck of a new flagellicaudatan sauropod from the Morrison Formation and its implication for the evolution and ontogeny of diplodocid dinosaurs. Journal of Systematic Palaeontology , 1-36.

Kaatedocus.

Kaatedocus.

Fiche du dinosaure Kaatedocus

Classification : Dinosauromorpha – Dinosauria – Saurischia – Eusaurischia – Sauropodomorpha – Sauropoda – Eusauropoda – Neosauropoda – Diplodocoidea – Diplodocidae – Diplodocidae.

Origine du nom : petit Diplodocus [‘Kate’= petit en language indien Crow].

Découverte(s) : au Wyoming (USA).

Epoque géologique : Kimméridgien supérieur Tithonien inférieur.

Taille : 14 mètres.

Poids : environ celui d’un gros éléphant.

Régime alimentaire : végétivore.

Facebooktwitterpinterestmail
dinosauresetvolcans.com