dinosauresetvolcans.com

Diplodocus

Diplodocus est probablement l’un des dinosaures les plus connus. Son long cou, sa longue queue et son corps compact tracent la silhouette tellement connue de ce dinosaure. Ses dents étaient minces et ressemblaient à des crayons. Elles n’occupaient pas toute la longueur de la mâchoire. Situées à l’avant de sa bouche, elles formaient une sorte de peigne. Ses dents ne lui permettaient pas de mastiquer les plantes dures et résistantes, il devait donc manger les plantes plus molles et tendres.

 

Crâne fossile du dinosaure Diplodocus.

Crâne fossile du dinosaure Diplodocus.

 

 

L’usure des pointes des dents de Diplodocus indique que les dents des mâchoires inférieure et supérieure ne se touchaient pas. Donc, l’animal ne pouvait pas couper ni les feuilles ni les tiges. Ces caractéristiques sont à l’origine de débats. Certains paléontologues ont supposé qu’il arrachait l’écorce des arbres. D’autres ont pensé qu’il utilisait sa denture en tamis pour filtrer les herbes et les coquillages des étangs ou des rivières. En fait, on sait aujourd’hui qu’il ratissait les branches des arbres et des arbustes. Il mangeait aussi sans doute les fougères et les prêles qui poussaient près du sol.

 

Troupeau de Diplodocus.

Troupeau de Diplodocus.

 

 

Jusqu’à récemment, on croyait que Diplodocus mangeait les feuilles en haut des arbres. Mais des reconstitutions par ordinateur et des études détaillées sur des vertèbres cervicales ont démontré que son cou était flexible. Il semble que la plupart du temps, quand Diplodocus marchait ou restait debout au repos, il tenait son cou à l’horizontale. Il savait le lever pour atteindre le sommet des arbres mais il ne pouvait sans doute pas le maintenir longtemps dans cette position. Il le bougeait aussi d’un côté à l’autre et de haut en bas, en faisant fonctionner ses articulations spéciales. Diplodocus réussissait ainsi à chercher ses repas à des hauteurs variées. Il se nourrissait de plantes par terre grâce à ses pattes antérieures. Celles-ci sont très courtes pour ce type d’animal. L’avant du corps, y compris la tête, se tient assez près du sol.

 

Le dinosaure Diplodocus.

Le dinosaure Diplodocus.

 

 

Diplodocus disposait d’une arme efficace contre les carnivores, tel le dinosaure Allosaurus. Sa longue queue était actionnée par des muscles puissants à l’avant et se terminait par un bout fin. Il la balançait à toute allure et chassait les prédateurs en donnant un coup violent, comme un fouet qui claque.

Que mangeait le diplodocus ?

Une équipe internationale de paléontologues et de chercheurs, dirigée par des chercheurs de l’Université de Bristol, a publié une étude sur le site Naturwissenschaften en 2012. Grâce à des moyens sophistiqués, elle a modélisé la façon de manger et mastiquer du diplodocus, ce qui lui a permit de découvrir ou vérifier ce que l’on savait sur ses probables habitudes alimentaires, le diplodocus semble avoir été un mangeur de feuilles d’arbres.

A partir d’un scanner effectué sur un crâne de diplodocus fossilisé, les scientifique ont créé un modèle informatique en trois dimension (3D).

Ce modèle informatique a ensuite été soumis à des tests évaluant la répartition des contraintes biomécaniques exercées lors de la prise de nourriture, grâce à une technologie empruntée à l’industrie, et utilisée dans des secteurs allant de la conception des avions à celle d’implants orthopédiques. Plusieurs comportements alimentaires ont été simulés de cette manière pour le diplodocus.

 

Diplodocus.

Diplodocus.

 

 

Il s’avère que si certains, tel l’arrachage de l’écorce des arbres, semblent peu compatibles avec la morphologie, l’ossature et la denture du grand reptile, le ratissage des feuilles des branches des arbres, en revanche, paraît tout à fait pertinent.

« Les dinosaures sauropodes comme le diplodocus étaient tellement étranges et différents des animaux vivants qu’il n’existe aucun animal avec lequel nous pouvons les comparer. Cela rend la compréhension de leur écologie alimentaire très difficile« , a précisé le principal auteur de l’étude le Dr Mark Young de l’Université de Londres.

Mais « grâce à ces techniques, empruntées au monde de l’ingénierie et de la médecine, nous pouvons commencer à examiner le comportement alimentaire de cet animal éteint depuis longtemps, à des niveaux de détail qui demeuraient tout simplement impossibles jusqu’à récemment« , a commenté de son côté le Dr Paul Barrett, du Muséum d’histoire naturelle de Londres.

 

Diplodocus.

Diplodocus.

 

 

Fiche sur le dinosaure Diplodocus

Signification : « Double poutre ».

Taille : 25-30 mètres, 5,6 mètres de haut au sommet du dos.

Poids : 10 à 20 tonnes.

Groupe : Sauropodes.

Famille : Diplodocidés.

Epoque : Jurassique supérieur (156-137 ma).

Régime alimentaire : végétivore (feuilles des branches des arbres).

Répartition : ouest des Etats-Unis.

Date de sa découverte : 1877.

Facebooktwitterpinterestmail
dinosauresetvolcans.com