Magnapaulia

Le dinosaure Magnapaulia est un végétivore Lambeosaurinae du Crétacé supérieur de Basse-Californie, au nord-ouest du Mexique. Il ne compend qu’une seule espèce, Magnapaulia laticaudus. Magnapaulia a été décrite pour la première en 1981 en tant qu’espèce possible de Lambeosaurus par William J. Morris, et a reçu son nom définitif en 2012 par Prieto-Márquez et ses collaborateurs.

Entre 1968 et 1974, une équipe du Musée d’Histoire Naturelle de Los Angeles dirigée par le géologue William J. Morris découvre les restes d’un Lambeosaurine géant sur le site d’El Rosario en Basse-Californie. Morris le nomme Lambeosaurus laticaudus en 1981, sur la base du spécimen type LACM 17715, un squelette partiel avec un crâne partiel. Morris a ajouté un point d’interrogation à l’avant du nom pour indiquer son caractère provisoire, car aucune crête complete n’ayant été trouvée, une affectation définitive n’a pu être faite. De ce qui était connu du crâne, il a considéré qu’il était un Lambeosaurus.

Le nom d’espèce est dérivé du latin « latus », « large », et de « cauda », la « queue ». Morris a interprété cette espèce comme adaptée à l’eau, en raison de caractéristiques telles que sa taille, sa queue haute et étroite (interprété comme une adaptation à la nage), ces articulations de la hanche faibles, ainsi qu’un os de la cuisse cassée et guéri qu’il pensait être un handicap pour un animal terrestre.

Entre 1981 et 2012, d’autres auteurs l’ont accepté comme une espèce potentiel de Lambeosaurus, en suggérant qu’il pourrait être plutôt une espèce d’Hypacrosaurus, d’autres ont remis en question sa validité.

En 2012, il a été décrit comme un genre séparé par Albert Prieto-Márquez, Luis Chiappe, et Shantanu Joshi. Le nom générique est une combinaison du latin « magnus », « grand », et du prénom de Paul G. Haaga Jr., le président du conseil d’administration du Los Angeles County Museum of Natural History.

L’étude de 2012 a indiqué que les restes avaient été trouvés dans une couche de la Formation El Gallo, datant de la fin du Campanien. L’étude mentionne de nombreux autres spécimens: LACM 17698, 17699, 17700, 17702 à 17713, 17716 et 17717; LACM 20873-20876 et LACM 20883-20885. Ceux-ci ont été trouvés dans un rayon de trois mètres de l’holotype et se composent de squelettes partiels, d’os séparés et d’impressions peau de plusieurs spécimens, dont la taille varie. En 2012 une nouvelle description complète des parties du corps a été proposée.

Magnapaulia est caractérisé par sa grande taille et le profil haut de sa queue, qui possède des chevrons allongés et des épines vertébrales comme Hypacrosaurus. Sa taille a été estimée par son descripteur original entre 15 m et 16,5 m de long, avec un poids allant jusqu’à 23 tonnes. Prieto-Márquez et al. ont fourni une estimation plus faible de l’ordre de 12,5 mètres, toujours parmi les plus longs Ornithischiens (le plus grand Lambeosaurine connu). Le plus grand spécimen connu est LACM 17712, qui comprend un humérus d’une longueur estimée de 803 millimètres.

Magnapaulia fait partit des Hadrosauridés qui ont préservé des impressions de peau, la queue de l’échantillon LACM 17712 montre quelques écailles de quatre centimètres de larges, avec peut-être des ostéodermes osseux, entourées d’écailles hexagonales d’environ un centimètre.

Magnapaulia est attribué aux Lambeosaurinae. L’étude de 2012 contenait une analyse cladistique qui le montre proche de Velafrons, qui provient également du Mexique, avec cette espèce ils forment un clade du Sud distinct, le groupe lui-même est frère d’un clade plus septentrionales (formes asiatiques et nord-américaines), comprenant Lambeosaurus, Corythosaurus, Hypacrosaurus et Olorotitan.

Prieto-Márquez, A.; Chiappe, L. M.; Joshi, S. H. , 2012, The lambeosaurine dinosaur Magnapaulia laticaudus from the Late Cretaceous of Baja California, Northwestern Mexico. PLoS ONE , 7 (6): e38207

Classification: Dinosauromorpha – Dinosauria – Ornithischia – Predentata – Genasauria – Neornitischia – Cerapoda – Ornithopoda – Euornithopoda – Iguanodontia – Euiguanodontia – Dryomorpha – Ankylopollexia – Styracosterna – Iguanodontoidea – Hadrosauroidea – Hadrosauridae – Euhadrosauria – Lambeosaurinae – Lambeosaurinae
Origine du nom: d’aprés « grand » et Mr. Paul Haaga (un mécène)
Découverte(s): Basse-Californie (Mexique)
Epoque(s): Campanien supérieur
Taille: 12.5 mètres environ

Facebooktwitterpinterestmail