Microraptor

A lire dans cette page, en 1/, une présentation générale de Microraptor, et plus bas, en 2/, un résumé d’une publication scientifique de mars 2012, qui démontre que le dinosaure Microraptor a probablement arboré un plumage noir brillant, ressemblant quelque peu à celui des corbeaux actuels.

1/ Microraptor est un petit dinosaure insectivore (on n’est pas sûr de son régime alimentaire), il vivait dans les arbres de Chine du Crétacé inférieur. La morphologie de Microraptor est très surprenante. Ainsi, on peut croire que ce Dromaeosauridé ressemble plus à un oiseau qu’à un dinosaure. Toutefois, il présente certaines caractéristiques propres aux dinosaures : il possède des dents et une queue fine terminée par un éventail de plumes. Aussi avait il non deux mais quatre « ailes » qui étaient en fait des pattes recouvertes de plumes. Donc il est moins apparenté aux oiseaux primitifs : Archæopteryx, Confuciusornis, Rahonavis ostromi, etc.

Fossile de Microraptor.

Fossile de Microraptor.

Avant l’an 2000, Microraptor était connu sous le nom d’Archaeoraptor dont on sait maintenant qu’il s’agissait du mélange de Microraptor et d’un oiseau primitif inconnu. Ainsi, en 2000, fut décrit Microraptor zhaoianus, le plus petit dinosaure du monde à cette époque. Cette découverte a pu être effectuée grâce à des recherches approfondies de certaines parties du squelette d’Archaeoraptor (qui était en fait un mélange de plusieurs fossiles).

Puis, en 2003, le paléontologue Xing Xu découvre une nouvelle espèce de Microraptor, qu’il nomme Microraptor gui, en référence au paléontologue Gu Zhiwei.

Microraptor en vol.

Microraptor en vol.

Mais il faut savoir que les deux espèces de Microraptor sont facilement différenciables par quelques particularités qu’ils n’ont pas en commun, et qui sont assez frappantes :

Microraptor zhaoianus était bien plus petit que l’autre Microraptor. En effet, son cousin Microraptor gui, était deux fois plus long que Microraptor zhaoianus. Aussi pourrait on considérer Microraptor Zhaoianus plus comme un singe arboricole qu’un oiseau. Ainsi, Microraptor zhaoianus avait moins de plumes aux pattes, donc il ne savait pas voler. Mais il devait être un excellent escaladeur grâce à ses griffes recourbées. Aussi ses pattes devaient êtres flexibles, lui accordant une simplicité remarquable pour grimper aux arbres. Et si on devait reconstituer la vie de Microraptor zhaoianus, on pourrait le voir comme un petit dinosaure à plumes sautant de branches en branches, en recourbant ses orteils sur celles-ci, et chassant des insectes, proies correspondant à sa petite taille. Malheureusement, nous ne connaissons pas bien le régime alimentaire de Microraptor, bien qu’on peut penser qu’il était insectivore. Mais ses dents étaient assez grandes et peut-être grâce à elles pouvait-il saisir des petits lézards. Seules des nouvelles découvertes pourraient nous aider à en apprendre sur ce dinosaure intéressant.

Microraptor.

Microraptor.

Microraptor gui est la deuxième espèce à avoir été décrite (2003). Bien que regroupés en un seul genre, les espèces M. zhaoianus et Microraptor gui sont différentes en certains critères remarquables, comme cela a été cité plus haut. Microraptor gui est deux fois plus grand que l’autre espèce. Il mesure 80 cm de long et possède une très longue queue. Aussi possède-t-il plus des ailes que des pattes, à cause d’un plus grand nombre de plumes sur ses pattes, l’apparentant aux oiseaux. Ainsi, Microraptor gui devait se laisser tomber des branches hautes des arbres afin de « planer » et de parcourir quelque distance en quelque temps que je ne connais pas. Une autre caractéristique qui le caractérise st sa très longue queue finie par un éventail de plumes. Bien que Microraptor zhaoianus en ait une comparable, celle de Microraptor gui est plus remarquable par le simple fait qu’elle est plus longue. Elle devait servir de « gouvernail » quand il volait peut-être. Cela relance la théorie vol planant/battu. L’ancêtre commun des oiseaux est Protoavis, ancien de 225 millions d’années, et le plus ancien Droméosaure. On pourrait considérer Microraptor gui comme un animal à vol planant, soit un animal qui saute des branches des arbres et se laisse traîner par les courants ascendants et atterrir. En fait, les deux Microraptor savaient voler, bien que Microraptor gui fût mieux bâti pour le vol plané.

Donc ce dinosaure reste énigmatique, bien qu’on puisse le considérer comme un dinosaure oiseau qui savait voler. Aussi c’est un Dromaéosaure à part, à cause de sa grande ressemblance aux oiseaux (M. gui). Et que c’est le seul de sa famille à savoir voler. Alors que les autres tels Sinornithosaurus et Sinosauropteryx étaient plus ressemblants à de fins gallinacés inaptes au vol.

Un groupe de dinosaures à plumes Microraptor.

Un groupe de dinosaures à plumes Microraptor.

Fiche du dinosaure Microraptor

Signification : minuscule voleur.

Taille : 40 à 80 cm de long.

Groupe : Théropodes.

Famille : Dromaeosauridés.

Epoque : Crétacé inférieur (~125 ma).

Régime alimentaire : carnivore ou insectivore

Répartition : Asie (Chine)

Date de sa découverte : décrit en 2000 et en 2003.

Un dinosaure à plumes…

2/ De la taille d’un pigeon, le dinosaure Microraptor a vécu il y a environ 120 millions d’années, il se nourrissait d’insectes et vivait dans les arbres, dans ce qui est aujourd’hui le nord-est de la Chine. Selon une étude publiée en mars 2012 (in Science), le dinosaure Microraptor a probablement arboré un plumage noir brillant, ressemblant quelque peu à celui des corbeaux actuels.

Des analyses détaillées d’un fossile de Microraptor mis au jour en 2003 révèlent que les plumes cet animal aurait été très dense, avec des pigments portant des structures appelées mélanosomes. La forme longue et étroite de ces mélanosomes, ainsi que leur agencement en forme de feuille, indique que les plumes étaient noires et faiblement irisées. Bien que d’autres pigments auraient pu être présents dans les plumes de Microraptor, ils auraient été en grande partie masquée par les pigments noirs, ce qui rend la créature en apparence « crowlike » (ressamblant à un corbeau), sauf pour ce qui est de la longue queue osseuse et des plumes longues sur ses pattes.

Microraptor avec ses plumes noires et sa longue queue.

Microraptor avec ses plumes noires et sa longue queue.

Des études antérieures de fossiles de Microraptor, citant la présence d’un grand anneau osseux dans les yeux de la créature, ont suggéré que l’espèce était nocturne. Mais les paléontologues dans la nouvelle étude démontre que ce dinosaure à plumes était également actif la journée, notamment parce qu’aucun oiseau existant actuellement avec un plumage noir brillant ne sont actifs que la nuit. Peut-être Microraptor était actif au cours de l’aube et au crépuscule, les paléontologues  pensent à un mode de vie qui exigeait de grands yeux. Ou bien qu’il existait certaines circonstances la journée pour lesquelles le plumage irisé pouvait être utiles.

Par exemple, pour identifier les autres membres de son espèce ou envoyer de signaux à des partenaires potentiels pour se reproduire. Un des scientifiques affirme que cette découverte montre que « l’iridescence des couleurs était déjà importante pour la séduction relativement tôt dans l’évolution« .

« Les oiseaux modernes se servent de leurs plumes colorées pour beaucoup de choses allant de la thermorégulation, au camouflage, en passant par la séduction« , explique Matt Shawkey, professeur de biologie à l’Université d’Akron (Ohio, Nord), qui a également participé à l’étude.

Reconstitution scientifique moderne de Microraptor, avec des plumes noires.

Reconstitution scientifique moderne de Microraptor, avec des plumes noires.

Mark Norell, président de la section paléontologie du Musée américain d’Histoire naturelle, se félicite : « Non seulement nous avons pu déterminer la couleur de cet animal mais aussi le fait que ce microraptor, à l’instar de nombreux oiseaux modernes, se servait de la couleur de ses plumes pour donner des signaux visuels aux autres membres de son espèce. »

Ce fossile de microraptor représente très clairement une transition entre les dinosaures et les oiseaux dont il a beaucoup de traits morphologiques.

Facebooktwitterpinterestmail