dinosauresetvolcans.com

Spinosaure (Spinosaurus)

Le spinosaure était un dinosaure théropode qui vivait au crétacé dans ce qui est maintenant l’Egypte, il y a 108 à 95 millions d’années. Son nom signifie « lézard épineux ».

Les fossiles découverts de jeunes adultes de spinosaure en font le plus long théropode connu, mesurant de 16 à 18 mètres et pouvant atteindre 5 à 6 mètres de haut. Son poids atteignait 9 tonnes. Des comparaisons avec des espèces apparentées suggèrent même que les plus grands adultes pouvaient atteindre 20 tonnes, et une longueur de 21 mètres. Les épines distinctives du spinosaure (de longs os partant des vertèbres qui faisaient jusqu’à 2 mètres) avaient sûrement une peau tendue entre elles et formaient une structure en forme de voile ou de crête. Une autre hypothèse suggère qu’elles étaient couvertes de muscles et formaient une bosse ou une arête. Les bras du spinosaure étaient plus longs que la normale chez les grands théropodes, ce qui indique qu’il aurait passé une partie du temps à quatre pattes, position assez inhabituelle chez les carnosauriens bipèdes.

Spinosaure.

Spinosaure.

Il existe deux espèces connues de spinosaure : le spinosaurus ægyptiacus et le spinosaurus maroccanus, qui comme leur nom l’indique, ont été retrouvé respectivement en Egypte et au Maroc. Le spinosaure à donné son nom à une famille de dinosaures : les spinosauridés (baryonix, irritator, angaturama, suchominus et siamosaure). Les spinosauridés font parti de la superfamille des carnosauriens appartenant au sous-ordre des théropodes et à l’ordre des saurischiens.

Découvert originellement dans la vallée de Bahariya (Egypte) en 1912, le spinosaure a été baptisé par le paléontologue allemand Ernst Stromer en 1915. Quelques fossiles ont été endommagés lors de leur transport au musée de Munich, et le reste a malheureusement été complètement détruit lors d’un bombardement allié en 1944. Heureusement des dessins et des descriptions détaillées du spinosaure ont pu être conservés.

Le dinosaure spinosaurus.

Le dinosaure spinosaurus.

Il n’est pas défini si le spinosaure était un prédateur terrestre ou un pêcheur comme semblent indiquer ses longues mâchoires, ses dents fines et aiguisées et ses narines surélevées. La seule preuve de l’alimentation du spinosaure vient d’espèces apparentées européennes ou sud américaines. Les restes d’un baryonix ont été retrouvé avec à la fois des écailles de poissons et des os de jeunes iguanodons dans son estomac. De plus, une dent incorporée dans un ptérosaure sud américain montre que le spinosaure pouvait chasser ces archosauriens volants. Le spinosaure était probablement un prédateur opportuniste, un peu l’équivalent au crétacé d’un gros ours grizzly, aillant une tendance pour la pêche tout en chassant par ailleurs d’autres sortes de proies. Il est également possible que le spinosaure devait adapter son régime en fonction des saisons.

Le voile du spinosaure est assez inhabituel bien que d’autres dinosaures de la même époque et de la même zone aient développé une structure similaire sur leurs vertèbres dorsales. Le voile est probablement analogue, mais pas identique, à celui du dimétrodon qui vivait au permien, avant l’apparition des dinosaures. L’utilité de cette crête est incertaine et les scientifiques ont émis plusieurs hypothèses :

  • Régulateur thermique : si le voile contenait des vaisseaux sanguins en abondance, le spinosaure pouvait utiliser cette grande surface pour absorber la chaleur, ce qui implique que l’animal était peut être ectotherme (à sang froid). Il possible que la crête du spinosaure servait aussi à évacuer l’excès de chaleur plutôt qu’à l’emmagasiner. Les grands animaux, à cause de la relativement faible surface de leur corps comparé à leur volume (principe d’Haldane), ont beaucoup plus de problèmes à perdre leur excès de chaleur à haute température qu’à en gagner à basse température. Le voile dorsal du spinosaure ajoutait beaucoup de surface de peau avec une faible augmentation du volume. On pense que le spinosaure vivait dans une version crétacé du désert du Sahara, ce qui pourrait valider cette hypothèse. De plus si la crête était tournée afin de recevoir le moins de rayon solaire et/ou le plus de vent, l’animal pouvait effectivement se rafraichir dans ce climat chaud.
  • Parade nuptiale : la structure corporelle élaborée de nombreux animaux actuels sert souvent pour attirer les membres du sexe opposé pendant l’accouplement. Il est possible que le voile du spinosaure ait eu une utilisation pour la parade nuptiale, un peu comme celui du basilic, un lézard d’Amérique tropicale. Si tel est le cas, la voilure était vraisemblablement très colorée, mais ce n’est qu’une hypothèse.
  • Intimidation : Le voile pouvait être utilisé pour effrayer les ennemis, rendant l’animal encore plus grand qu’il ne l’était réellement. Le spinosaure pouvait exhiber sa crête comme un dernier avertissement avant l’attaque.
  • Une combinaison des trois hypothèses précédentes !
Fossile de spinosaurus.

Fossile de spinosaurus.

Actualisation 2010

Les spinosaures, un groupe énigmatique de dinosaures carnivores avaient un mode de vie semi-aquatique, similaire à celui des crocodiles ou des hippopotames actuels. C’est ce que montre une collaboration des paléontologues français et chinois.

C’est ce que montrent des chercheurs des laboratoires PaléoEnvironnements & PaléobioSphère (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1) et Géologie de l’École Normale Supérieure (CNRS/Ecole Normale Supérieure de Paris) ainsi que leurs homologues de l’Institute of Vertebrate Paleontology and Paleoanthropology de Pékin. C’est la composition isotopique de l’oxygène contenu dans les restes fossilisés de ces dinosaures qui a permis de résoudre ce problème écologique qui tracassait jusqu’à présent les paléontologues. Ces résultats sont publiés dans la revue Geology de février 2010.

Squelette fossile de spinosaurus.

Squelette fossile de spinosaurus.

News 2014

Des paléontologues ont découvert au Laos dans la province de Savannakhet, le premier dinosaure spinosaure trouvé en Asie, selon une publication de mai 2012. Cette nouvelle espèce de spinosaure laosien a été baptisé Ichthyovenator.

Les morceaux retrouvés du squelette fossilisé comprennent un bassin, le sacrum ainsi que de nombreuses vertèbres dorsales et caudales. Ses vertèbres possèdent de très grandes épines neurales élargies à leur sommet qui montrent qu’Ichthyovenator possédait une voile sinusoïdale surplombant l’arrière du dos, le bassin ainsi que la partie antérieure de la queue.

Le dinosaure Ichthyovenator laosensi se caractérise par une voile dorsale haute de plus de 50 centimètres.

Il semble désormais certain que le groupe des dinosaure Spinosauridés a une répartition quasi mondiale au Crétacé. Dotés d’un crâne au museau allongé très particulier, les spinosaures sont aisément identifiables ce qui a permis aux paléontologues d’identifier l’espèce à laquelle l’animal découvert appartient. Comme ce dinosaure se nourrissait essentiellement de poissons, les paléontologues l’ont baptisé Ichthyovenator laosensis.

Ce spinosaure adulte de 8 à 10 mètres de long avec une tête de crocodile et un voile sur le dos aurait donc vécu au Crétacé inférieur, ce qui signifie que ces dinosaures se sont répartis en Asie et en Europe. D’après les scientifiques, la découverte et l’étude de cet animal suggèrent que le groupe des spinosaures pouvait être présent en Amérique du Nord dès le Jurassique supérieur (– 150 à – 135 millions d’années).

Complément.

Selon une étude publiée dans la revue américaine New Scientist en 2014 par une équipe internationale de paléontologues, le dinosaure spinosaurus est le plus grand dinosaure prédateur connu ayant vécu sur la planète, dépassant de trois mètres en longueur le plus gros spécimen de T-Rex jamais découvert.

Et surtout, expliquent Paul Sereno et Nizar Ibrahim, des paléontologues de l’université de Chicago (Illinois, USA), le fossile du squelette le plus complet d’un spinosaurus à ce jour montre clairement qu’il pouvait évoluer à la fois sur le sol et dans l’eau.

Spinosaurus.

Spinosaurus.

Un spinosaurus fossilisé assez complet a été trouve au Maroc. Les ossements, dont des parties du crâne, de la colonne vertébrale, du pelvis et des membres, ont été découverts au cours de plusieurs années de fouilles paléontologiques dans des sédiments d’eau douce dans le Sahara marocain, au sud-est de ce pays.

Ils fournissent des indications claires que cet animal vivait en partie dans un milieu aquatique d’eau douce, ce qui en fait le premier dinosaure connu capable de nager, et adapté à un mode de vie semi-aquatique.

Parmi les traits d’adaptation aquatique observés sur les ossements du spinosaurus, les paléontologues soulignent la présence d’un naseau situé sur le haut de la tête pour éviter que l’eau n’y pénètre, des pattes avant relativement longues et des grands pieds plats palmés permettant de nager, mais aussi de marcher sur des sols boueux ou de la vase des rivières, fleuves ou peut être marécages.

Ils signalent également une grande densité osseuse des membres qui aurait permis à ce dinosaure de rester immerger dans l’eau plutôt que de flotter.

Le Spinosaurus, en dépit de sa longueur totale de 15 mètres, avait des cuisses étroites et des pattes arrière courtes se terminant en pieds en forme de pagaie, mauvaises pour chasser une proie sur terre, mais très utiles dans l’eau.

Toujours selon Sereno et Nizar, l’énorme crête sur le dos du spinosaurus devait surtout servir à séduire les femelles pour sa reproduction plutôt qu’à l’aider à nager.

Thomas Holtz, de l’université du Maryland explique qu’au cours de son évolution, le dinosaure spinosaurus a abandonné la vie terrestre pour devenir un prédateur aquatique, ce qui, dit-il, est très inattendu.

Dinosaure spinosaurus.

Dinosaure spinosaurus.

Fiche sur le Dinosaure spinosaure (spinosaurus)

Année et lieu de découverte :1912, Egypte (Afrique)
Paléontologue :Ernst Stromer
Poids :9 tonnes

Taille spinosaure par rapport à un homme.

Taille spinosaure par rapport à un homme.

Hauteur :5 à 6 mètres
Longueur :16 à 18 mètres
Alimentation :Carnivore et/ou Piscivore
Classification :Saurischiens / Théropodes
Période :à la période géologique du Crétacé, et surtout vers -108 à -95 millions d’années
Facebooktwitterpinterestmail
dinosauresetvolcans.com