Spiclypeus

Spiclypeus était un dinosaure à cornes qui possédait une collerette osseuse protégeant son cou, une couronne d’épines triangulaire sur la tête et deux cornes juste au-dessus des yeux qui étaient orientées vers les côtés extérieurs. Il mesurait environ 5 mètres de longueur et pesait jusqu’à 4 tonnes.   Son nom  signifie « bouclier à épines » en latin.

Il a vécu il y a environ 76 millions d’années, vers la fin du Crétacé, plus précisément au Campanien, dans la formation géologique Judith River (76.24±0.18 à 75.21±0.12 millions d’années).

Spiclypeus.

Spiclypeus.

Il fait partie de la famille des cératopsidés, sous-famille des Chasmosaurinae, comme le dinosaure Triceratops, et il est une espèce sœur d’un clade formé par les dinosaures Kosmoceratops et Vagaceratops.

Parmi les autres Chasmosaurinés de la Formation de Judith River, Spiclypeus peut être directement distingué de Judiceratops, Medusaceratops ou encore du dinosaure Mercuriceratops. Cependant, il est morphologiquement similaire à l’espèce chasmosauriné douteuses Ceratops montanus de la Formation de Judith River et Pentaceratops aquilonius de la Formation de Dinosaur Park (situé juste à la frontière Canada – États-Unis) et en fait tous les trois pourraient ne représenter qu’une seule espèce, qui ne peuvent pas être discriminé de façon concluante en raison de la fragmentation des fossiles types de ces espèces.

Crâne fossile du dinosaure Spiclypeus.

Crâne fossile du dinosaure Spiclypeus.

Il a été découvert en 2005 à proximité de la rivière Judith au Montana (USA), près de la ville Winifred, dans le comté de Fergus, par un chercheur de fossiles du nom de Bill Shipp, un physicien nucléaire. Il explorait la propriété qu’il venait d’acquérir et il a vu un fémur en saillie dans une colline à Breaks Judith River. Bill Shipp a ensuite engagé le paléontologue amateur Joe Small pour fouiller afin de dégager les fossiles. Au prix de plusieurs centaines de milliers de dollars, une route a été construite pour permettre à une pelle mécanique d’arriver sur place afin d’enlever les morts-terrains recouvrant le crâne fossile du spécimen. En 2007, Small et son équipe ont réussi à extraire tous les os restants.

Shipp a déclaré : « J’étais loin d’imaginer que la première fois que j’irais à la chasse aux fossiles je tomberais sur une nouvelle espèce !« .

Les fossiles ont été préparés dans le White River Preparium à Hill City. Ils ont été ensuite étudiés par Christopher Ott au Musée des sciences de la Terre Weis à Menasha afin de fournir une description scientifique de la découverte. Peter Larson de l’Institut Black Hills a fait des moulages des os. Ceux-ci ont été utilisés pour faire une reconstruction de crâne complet, et pour les parties manquantes, il s’est basé sur ceux de Triceratops.

Le spécimen a été vendu au Musée canadien de la nature à Ottawa pour 350.000 dollars, couvrant les dépenses de Bill Shipp.

Les fossiles découverts correspondent à la moitié du crâne, et à des parties de pattes, de hanche et de colonne vertébrale de l’animal. Ils sont exposés dans la collection de fossiles du Musée canadien de la nature à Ottawa au Canada.

Site paléontologique dans le Montana (USA) où ont été trouvés les fossiles du dinosaure Spiclypeus.

Site paléontologique dans le Montana (USA) où ont été trouvés les fossiles du dinosaure Spiclypeus.

L’étude des fossiles par les paléontologues a montré que l’animal souffrait de nombreux problèmes de santé.

Le spécimen type de Spiclypeus semble avoir subi une infection importante dans son jabot. L’hypothèse émise  par les auteurs est qu’elle est due à une blessure infligée par un rival de sa propre espèce. Cependant, plus de preuves seraient nécessaires pour déterminer la cause exacte de l’infection.

Tant le squamosal (un os du crâne des vertébrés supérieurs) gauche que le droit avaient des usures longitudinales. Il n’est pas exceptionnel que les individus adultes ont développé des trous dans leurs squamosaux, en raison de la résorption osseuse à un âge avancé.

Tête du dinosaure Spiclypeus.

Tête du dinosaure Spiclypeus, reconstitution à partir des parties fossiles découvertes, à taille réelle.

Cependant, les perforations visibles dans le bouclier de l’holotype Spiclypeus sont différentes, elles ont une orientation parallèle et sont situées à proximité du bord du bouclier. Il a été conclu qu’elles étaient probablement le résultat du combat intraspécifique (entre membres d’une même espèce), les cornes frontales d’un adversaire ayant transpercé l’os du bouclier.

Plus grave, une infection était présente dans l’humérus gauche. Toute la moitié inférieure de l’os était malade. La plupart de la surface articulaire inférieure doit avoir été dysfonctionnel, un gros abcès ayant largement rongé les condyles. L’os a été modifié en réaction, avec  la rotation du joint de plus de 90 ° par rapport à son orientation normale. Au milieu de l’arbre, un canal de drainage profond s’était développé, à travers lequel le pus  pouvait s’écouler. La reconstitution de l’os indique que l’infection n’a pas été immédiatement létal et qu’elle est peut-être le résultat d’une tuberculose peu virulente ou d’un champignon.

L’humérus malade du dinosaure Spiclypeus.

L’humérus de l’individu retrouvé, la flèche rouge indique le gros trou près de l’articulation par lequel se drainait le pus de l’infection osseuse.

La partie supérieure de l’humérus était aussi pathologique, montrant une grande masse osseuse arthritique.

Les scientifiques ont également estimé qu’il devait avoir au moins dix ans au moment de sa mort et était adulte.

Fiche sur le dinosaure Spiclypeus

Année et lieu de découverte : en 2005 dans le Montana (USA).

Paléontologues : Mallon et Al.

Poids : environ 4 tonnes.

Longueur : environ 5 mètres.

Alimentation : végétivore.

Classification : famille des Cératopsidés, sous-famille des Chasmosaurinae.

Période géologique :  fin du Crétacé (Campanien).

Jordan C. Mallon, Christopher J. Ott, Peter L. Larson, Edward M. Iuliano and David C. Evans (2016). Spiclypeus shipporum gen. et sp. nov., a Boldly Audacious New Chasmosaurine Ceratopsid (Dinosauria: Ornithischia) from the Judith River Formation (Upper Cretaceous: Campanian) of Montana, USA. PLoS ONE.

Facebooktwitterpinterestmail