Hamipterus tianshanensis, une espèce de Ptérosaure et ses oeufs fossiles

Une équipe internationale de paléontologue a découvert en Chine le fossile d’une nouvelle espèce de Ptérosaure, un type de reptile volant, nommée Hamipterus tianshanensis, et ses oeufs également fossilisés, ce qui est tout à fait exceptionnel.

Plus exactement, c’est un diapside volant, les reptiles n’étant plus un groupe reconnu de la classification du vivant, de l’ordre des Pterosauria.

Les fossiles, datant du début de la période géologique du Crétacée, ont été découverts dans la ville de Hami, dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest), a précisé Wang Xiaolin, un chercheur de l’Académie des sciences de Chine (ASC) chargé des fouilles.

Ptérosaure Hamipterus tianshanensis : un lieu de nidification avec un couple et ses oeufs.

Ptérosaure Hamipterus tianshanensis : un lieu de nidification avec un couple et ses oeufs.

Facebooktwitterpinterestmail

Mercuriceratops gemini

Le dinosaure Mercuriceratops gemini était végétarien, il devait mesurer environ 6 mètres de long et peser plus de 2 tonnes. Il a vécu vers la fin du Crétacé, il y a près de 77 millions d’années.

Cette espèce de dinosaure a le crâne orné de cornes qui ressemble à des ailes d’ange. Les paléontologues lui ont donné le nom de Mercuriceratops, qui fait référence aux ailes présentes sur le casque du dieu romain Mercure. Le nom gemini (jumeaux) a été accolé en raison d’une espèce presque identique trouvée au nord du Montana (USA) et dans l’UNESCO World Heritage Site, le Dinosaur Provincial Park, dans l’Alberta (Canada).

Mercuriceratops gemini.

Facebooktwitterpinterestmail

Protohadros

Le dinosaure Protohadros est un Ornithopode, un hadrosaure de la fin du Crétacé, il était végétivore. Son nom signifie “premier hadrosaure”. Ses fossiles ont été trouvés en Chine. C’est un des dinosaures intermédiaires entre iguanodonts et hadrosaures.

Crâne fossile du dinosaure Protohadros
Crâne fossile du dinosaure Protohadros.

Facebooktwitterpinterestmail

Torvosaurus

Le dinosaure Torvosaurus a été trouvé dans l’actuelle Amérique du Nord au Colorado et au Portugal.
 
En 1979, l’espèce type Torvosaurus tanneri a été nommée après des découvertes de fossiles aux USA. T. tanneri était un grand dinosaure carnivore, bipède, corpulent, qui pouvait atteindre une longueur d’environ 10 mètres. T. tanneri était parmi les plus grands carnivores de son temps, avec le dinosaure Epanterias (qui pourrait avoir été en fait un grand Allosaurus) et le dinosaure Saurophaganax. Sur la base de la morphologie osseuse Torvosaurus tanneri semble avoir eu des bras courts mais très puissants.
 
Le dinosaure Torvosaurus gurneyi est une espèce de dinosaure qui a été découverte au nord de Lisbonne au Portugal, et identifiée en 2014, puis nommée en l’honneur de James Gurney. Il y a quelque 150 millions d’années, à la fin du Jurassique supérieur, le dinosaure Torvosaurus gurneyi était un prédateur carnivore qui faisait 10 mètres de long et pesait de 4 à 5 tonnes. Son crâne mesurait à lui tout seul 1,15 mètre. Ses dents tranchantes faisaient jusqu’à 10 cm. A ce jour, Torvosaurus gurneyi serait le plus grand dinosaure carnivore ayant vécu en Europe.

Le dinosaure Torvosaurus gurneyi
Torvosaurus gurneyi.

Facebooktwitterpinterestmail

Yongjinglong

Yongjinglong est un genre éteint de dinosaure végétivore dérivé du titanosaure sauropode connu du Crétacé inférieur de Lanzhou-Minhe bassin de la province du Gansu, en Chine. Il vivait donc il y a plus de 100 millions d’années. Il contient une seule espèce, Yongjinglong datangi.

Il n’était pas encore adulte lorsqu’il est mort. Pourtant, il mesurait déjà entre 15 et 18 m de long. Yongjinglong a d’abord été décrit et nommé par Li-Guo Li, Da-Qing Li, Hai-Lu You et Peter Dodson en 2014.

Le dinosaure Yongjinglong.

L’espèce type est Yongjinglong datangi. Le nom générique est dérivé du nom de l’historique comté Yongjing, près du lieu où l’holotype de Yongjinglong et de nombreuses pistes fossilisées de dinosaure ont été découverts, et de la “long”, ce qui signifie “dragon” en chinois. Le nom spécifique, datangi, rend hommage à la dynastie Tang et aussi à M. Zhi-Lu Tang du IVPP, pour ses contributions à l’étude des dinosaures.

Facebooktwitterpinterestmail

Huanghetitan liujiaxiaensis

Le dinosaure Huanghetitan liujiaxiaensis est un Titanosauriforme ancien provenant de la province chinoise de Gansu, daté du Crétacé inférieur.

Huanghetitan liujiaxiaensis.

 Les restes découverts de cet animal sont partiels : un sacrum, deux vertèbres caudales et un scapulocoracoïde.

Fossile du dinosaure Huanghetitan.

Le dinosaure Huanghetitan liujiaxiaensis.

Dinosaure Huanghetitan.

Facebooktwitterpinterestmail

Stormbergia dangershoeki

Le dinosaure Stormbergia dangershoeki est un Ornithischien du Lésotho (Afrique) décrit par le paléontologue Butler. Ce dinosaure a été étudié à partir de fossiles : une scapula, un humérus, un radius, une ulna, un ilion, un ischion, un pubis, un tibia, un métatarse, de vertèbres, etc.

Dinosaure Stormbergia.

Tous ces fossiles composent ainsi trois squelettes partiels, une fabuleuse découverte. Cet Ornithischien était grand pour son époque, le Jurassique inférieur, en effet, il mesurait 2 mètres de long, ce qui pourrait signifier que les Ornithischiens connurent par la suite une “croissance” accélérée.

Facebooktwitterpinterestmail