Pelecanimimus

Le dinosaure Pelecanimimus est le plus ancien Ornithomimidé, et aussi le plus petit, il a été découvert dans les gisements calcaires de Las Hoyas, en Espagne. C’est aussi une espèce sûre de cette famille, contrairement à Elaphrosaurus.

Le crâne de Pelecanimimus, long et étroit, et où, à l’arrière de celui-ci pousse une sorte de crête, a un bec allongé et très pointu. Chez la plupart des autres Ornithomimisaures, le crâne est dépourvu de dents et les mâchoires sont dotées d’un bec dur et corné. Mais chez Pelecanimimus, l’avant de la bouche est équipé de quelque 220 dents minuscules, ce qui est un signe de primitivité. L’absence de dents chez les autres Ornithomimisaures laisse penser que ces dinosaures étaient omnivores. Les dents de Pelecanimimus sont pourvues de dentelures qui devaient servir à déchiqueter la chair des petits animaux et à couper les feuilles et les fruits de certains végétaux.

Le dinosaure Pelecanimimus.

Le dinosaure Pelecanimimus.

Des empreintes de peau ont été trouvées autour du squelette de Pélécanimimus dans la région de la gorge, du cou, des épaules, et de la partie supérieure des pattes antérieures, ainsi que derrière une petite crête osseuse à l’arrière du crâne. Les fragments de peau sous la gorge ressemblent un peu à la poche charnue située sous la gorge des pélicans actuels, d’où le nom de Pélécanimimus.

Pelecanimimus.

Pelecanimimus.

Tandis que les pélicans se servent de leur poche pour attraper et stocker des poissons, la fonctions de la poche de Pelecanimimus demeure mystère. L’étude des roches dans lesquelles le squelette de dinosaure Pelecanimimus a été découvert montre que cet Ornithomimidé primitif vivait près d’un grand lac, il est donc possible qu’il utilisait sa poche pour pêcher. Peut-être était-elle colorée ou gonflable et servait-elle à parader.

Des restes d’Iguanodon, de Sauropodes et de grands Théropodes ont été découverts dans d’autres sites fossiles proches. Toutefois, de petits animaux, tels des lézards, des tortues et même des oiseaux, ont été trouvés dans les mêmes roches que Pelecanimimus. D’où l’hypothèse que le milieu dans lequel vivaient ces petits animaux ne satisfait pas les besoins des gros animaux. Dans ce cas, Pelecanimimus, qui mesurait deux mètres de long, aurait été le prédateur le plus redoutable de ce milieu ! Il se peut aussi que les processus géologiques aient permis la fossilisation de petits animaux, et non celle d’animaux plus massifs, alors que la région en abritait peut-être certains.

Le dinosaure Pelecanimimus.

Le dinosaure Pelecanimimus.

Fiche du dinosaure Pelecanimimus

Signification : imitateur de pélican

Taille : 2-2,5 mètres de long

Poids : jusqu’à 25 kg

Groupe : Théropodes

Famille : Ornithomimidés

Epoque : Crétacé inférieur (125-119 ma)

Régime alimentaire : Omnivore

Répartition : Espagne.

Facebooktwitterpinterestmail

Pentacératops

Comme Anchiceratops, le dinosaure Pentaceratops pourrait bien être un descendant de Chasmosaurus. Ce dernier vivait plus tôt au Crétacé supérieur. Pentaceratops était aussi pourvu d’une énorme collerette, dont le bord est garni de petites pointes. Chez certaines espèces, la collerette s’étend jusqu’à la moitié du dos, et jusqu’à quatre grandes ouvertures allégeant la surface osseuse.

Le dinosaure Pentaceratops.

Le dinosaure Pentaceratops.

Lorsque Pentaceratops fut découvert, les scientifiques crurent avoir trouvé un dinosaure rare avec cinq cornes sur la tête, d’où son nom. En fait, Pentaceratops possède trois cornes : une corne courte et épaisse sur le museau et 2 longues cornes incurvées vers l’avant sur son front.

Pentaceratops fossile, avec ses trois cornes et les deux excroissances latérales.

Pentaceratops fossile, avec ses trois cornes et les deux excroissances latérales.

Les deux autres “cornes” sont en fait de simples excroissances des os de la joue, caractéristique fréquente chez les Cératopsidés à collerette longue, mais qui a tendance à s’accentuer chez Pentacératops.

Pentaceratops.

Pentaceratops.

Fiche du dinosaure Pentaceratops

Signification : Tête à cinq cornes

Taille : 6 à 7 mètres de long, 2,7 m de haut

Poids : 3 tonnes

Groupe : Cératopsiens

Famille : Cératopsidés

Epoque : Crétacé supérieur (75-67 ma)

Régime alimentaire : végétivore

Répartition : Etats-Unis (Nouveau-Mexique).

Facebooktwitterpinterestmail

Pachyrhinosaurus

Le dinosaure Pachyrhinosaurus est un Cératopsidé étrange. En effet, il ne possédait pas de corne nasale, mais un renflement osseux ( d’une épaisseur de 18 cm) sur toute la longueur du museau, ce qui fait de lui un Cératopsidé atypique.

Peut-être servait-il de s’arc-bouter tête contre tête lors de duels entre les autres mâles de son espèce. Certains scientifiques pensent que le renflement osseux supporterait une corne en kératine (substance fondamentale des cheveux, des poils, des ongles, et autres), comme celle des rhinocéros actuels. Mais cette idée est difficile à prouver car la kératine ne se fossilise généralement pas.

Crâne fossile du dinosaure Pachyrhinosaurus.

Crâne fossile du dinosaure Pachyrhinosaurus.

La collerette du dinosaure Pachyrhinosaurus était ornée de pointes et d’épines caractéristiques : deux grandes pointes recourbées à l’arrière, et une pointe courte, juste au-dessus des yeux, vers l’avant. Elles servaient sans doute de signe de reconnaissance entre les individus de la même espèce.

Squelette fossile du dinosaure Pachyrhinosaurus.

Squelette fossile du dinosaure Pachyrhinosaurus.

La collerette était perforée de grands trous, comme chez beaucoup d’autres dinosaures à cornes. On a longtemps pensé que ces trous servaient à l’insertion des muscles des mâchoires, on suppose qu’aujourd’hui qu’elles servaient à alléger le crâne, qui mesurait 2 mètres et devait être très lourd.

Pachyrhinosaurus.

Pachyrhinosaurus.

Fiche sur le dinosaure Pachyrhinosaurus

Signification : Reptile au nez épais

Taille : 4,5 à 5,5 mètres de long, ~2-3 mètres de haut

Poids : 4 tonnes

Groupe : Marginocéphales

Famille : Ceratopsidés

Epoque : Crétacé supérieur (76-65 ma)

Régime alimentaire : végétivore

Répartition : Canada (Alberta), ouest des Etats-Unis (Alaska, Montana, Wyoming et Dakota du Sud).

Facebooktwitterpinterestmail

Platéosaurus

Comme les autres Prosauropodes, le dinosaure Plateosaurus était doté d’un grand cou, d’une petite tête et d’un corps allongé, en forme de tonneau. Ses membres, forts et robustes, et sa queue, longue et lourde, étaient équipés de muscles puissants. Ses pattes postérieures étaient longues. Plateosaurus pouvait marcher sur ses pattes postérieures. Il broutait les branches des arbres situées à 3 ou 4 mètres du sol. Ses bras étaient courts, mais ses mains larges étaient capables de supporter une charge lourde. Le dinosaure avait donc l’habitude de marcher sur ses quatre pattes.

Le dinosaure Plateosaurus.

Le dinosaure Plateosaurus.

Plateosaurus est considéré comme un dinosaure végétivore. Mais le pouce et le second doigt de son pied sont prolongés par de grandes griffes, ce qui a conduit certains chercheurs à supposer que Plateosaurus aurait pu manger de la viande occasionnellement. Avec ses dents particulières, il pouvait à la fois cueillir des végétaux et saisir des petites proies. Ce dinosaure se servait peut-être de ses griffes pour arracher les racines, déchiqueter les carcasses des animaux morts et ouvrir les nids d’insectes, ou bien se défendre contre l’attaque de grands prédateurs. Mais ceux-ci demeuraient petits à l’époque, à part Liliensternus (5 mètres) et Teratosaurus (6 mètres).

Squelette fossile du dinosaure Plateosaurus.

Squelette fossile du dinosaure Plateosaurus.

Si Platéosaurus était bien omnivore, cela serait un signe de primitivité. En effet, les premiers dinosaures étaient carnivores (Eoraptor, Herrerasaurus). Ils auraient évolué et Platéosaurus aurait été un mélange entre un végétivore et un carnivore, il serait donc une espèce servant d’intermédiaire entre les carnivores et les végétivores, puis ses descendants plus évolués seraient devenus exclusivement végétivores.

Platéosaurus.

Platéosaurus.

Fiche sur le dinosaure Plateosaurus

Signification : Reptile plat

Taille : 7 à 9 mètres de long

Poids : jusqu’à 4 tonnes

Groupe : Prosauropodes

Famille : Platéosauridés

Epoque : Trias supérieur (221-204 ma)

Régime alimentaire : végétivore et omnivore ?

Répartition : France, Allemagne, Suisse, Groenland.

Date de sa découverte : des squelettes fossiles découverts au début du XIXe siècle, baptisés Platéosaurus par Von Meyer en 1837.

Facebooktwitterpinterestmail

Piatnizkysaurus

Le dinosaure Piatnitzkysaurus est l’un des plus anciens Théropodes. D’autres Carnosaures ont vécu au Jurassique inférieur, moyen et supérieur, puis au Crétacé : Allosaurus, Dilophosaurus, Szechuanosaurus, Eustreptospondylus, Piveteausaurus, Mégalosaurus, Cryolophosaurus, Yangchuanosaurus, Gasosaurus, Proceratosaurus, Spinosaurus, etc. Les deux familles de Cératosauriens, Allosauridés et Tyrannosauridés, pourraient être issues d’un ancêtre commun qui serait proche de Piatnitzkysaurus.

Le dinosaure Piatnitzkysaurus.

Le dinosaure Piatnitzkysaurus.

Découvert dans le sud de l’Argentine, ce dinosaure ressemble à Allosaurus, d’Amérique de la fin du Jurassique, mais il est de taille beaucoup plus modeste, en effet, il est deux fois plus petit que son cousin d’Amérique. On en a retrouvé deux crânes fragmentaires, accompagnés de quelques éléments du squelette, qui furent décrits en 1979 par J.-F. Bonaparte. Non seulement son crâne est allégé par de grandes ouvertures, mais beaucoup de ses os sont creux. Il devait donc être relativement léger pour sa taille et pouvait se déplacer à vive allure, grâce à ses jambes puissantes. Ses bras courts, aux trois doigts pourvus de fortes griffes, lui permettaient d’agripper ses proies.

Fossile du dinosaure Piatnitzkysaurus.

Fossile du dinosaure Piatnitzkysaurus.

Bien que petit, PPiatnitzkysaurus osait s’attaquer à de gigantesques Sauropodes, tels le Sauropode Cétiosauridé Patagosaurus, avec lequel il partageait son habitat.

Piatnitzkysaurus.

Piatnitzkysaurus.

Fiche du dinosaure Piatnitzkysaurus.

Signification : en l’honneur de Alejandro Mateievich Piatnitzky (1879–1959)

Taille : 4 à 6 mètres de long

Groupe : Théropodes

Famille : Carnosaures

Epoque : Jurassique moyen (~160 ma)

Régime alimentaire : Carnivore

Répartition : Argentine (Patagonie [province de Chubut]).

Facebooktwitterpinterestmail

Parksosaurus

Parksosaurus est l’un des derniers représentants des Hypsilophodontidés avant la crise K/T avec Orodromeus et Thescelosaurus. Il est bâti comme tous les autres Hypsilophodontes, avec des bras courts, des longs tibias, des pieds adaptés à la course et une queue rigide faisant contrepoids. Sa tête était également relativement petite avec ses molaires striées et un bec cornu qui remplaçait les dents de devant. Son crâne cependant, présentait quelques différences mineures, notamment la taille des yeux.

Le dinosaure Parksosaurus.

Le dinosaure Parksosaurus.

Le dinosaure le plus proche de Parksosaurus serait Hypsilophodon, du Crétacé inférieur, bien qu’il aie vécu 50 millions d’années avant Parksosaurus. Celui-ci fouillait probablement le sol, en reniflant les plantes basses des sous-bois et en “picorant” ses aliments préférés avec ses mâchoires étroites en forme de bec.

Parksosaurus.

Parksosaurus.

Fiche du dinosaure Parksosaurus

Signification : Reptile de Parks (à cause de William Parks, qui le baptisa pour la première fois)

Taille : 2,40 mètres de long

Groupe : Ornithopodes

Famille : Hypsilophodontidés

Epoque : Crétacé supérieur (70-67 ma)

Régime alimentaire : végétivore

Répartition : Canada (Alberta)

Date de sa découverte : décrit Thescelosaurus en 1926 par Parks, baptisé Parksosaurus en 1937 par Stenberg.

Facebooktwitterpinterestmail

Psittacosaurus

Le dinosaure Psittacosaurus ne possédait ni la corne, ni la collerette impressionnantes des Cératopsidés, mais appartient bien aux Cératopsiens, à cause de son bec de perroquet. La partie supérieure du bec est formée d’un os, le rostral, typique des dinosaures à cornes. Psittacosaurus a d’étranges os pointus sur les joues. Le rôle de ces os, présents chez tous les dinosaures à cornes, n’est pas connu de manière certaine. Ils servaient sans doute dans les combats au cours des adversaires “entremêlaient” leur tête, puis essayaient de se dégager en se repoussant de toutes leurs forces, l’objet de ces combats étant de conquérir des partenaires ou un territoire.

Psittacosaurus.

Psittacosaurus

Contrairement aux dinosaures à cornes plus tardifs, Psittacosaurus était un petit animal léger se déplaçant uniquement sur ses pattes postérieures. Ses mains, dotées de longs doigts élancés terminés par de petites griffes acérées, servaient à ramasser de la nourriture. Grâce à ses pattes arrière longues et graciles, Psittacosaurus était certainement rapide. Ce dinosaure mastiquait sa nourriture d’une manière étrange. Au lieu de simplement actionner ses mâchoires de bas en haut, comme une paire de ciseaux, sa mâchoire inférieure pouvait coulisser d’avant en arrière contre les dents supérieures, broyant ainsi facilement les aliments.

Dinosaure Psittacosaurus.

Dinosaure Psittacosaurus.

Plusieurs squelettes de Psittacosaurus renferment à l’emplacement de l’estomac de petites pierres polies. Psittacosaurus en avalait volontairement, qui s’incrustaient dans l’estomac. Lorsque les muscles de l’estomac bougeaient, ces pierres, ou gastrolithes, broyaient les aliments, facilitant ainsi la digestion. Psittacosaurus est le seul Ornithischien dont on a prouvé qu’il utilisait ces pierres, même si Stégosaurus faisait de même, et Lufengosaurus, un Prosauropode, utilisait aussi ce moyen.

Fossile de Psittacosaurus.

Fossile de Psittacosaurus.

On a retrouvé également des gastrolithes dans l’estomac de quelques Sauropodes et de Théropodes. Si le mode d’utilisation de ces pierres est si bien connu, c’est parce que de nombreux oiseaux, comme les poulets et les autruches, ont eux aussi des gastrolithes dans leur estomac.

Des squelettes fossilisés de Psittacosaurus nouveaux-nés ont été découverts. Ceux-ci ne mesuraient pas plus de 25 cm.

News 2014 :

Une concentration de 25 fossiles de bébés dinosaures Psittacosaurus et d’un spécimen plus âgé, jouant peut-être le rôle de protecteur du groupe, a été exhumée dans la province du Liaoning, au nord-est de la Chine, dans un site paléontologique particulièrement riche, datant de 120 millions d’années. Cette découverte scientifique renforce l’idée que ces animaux ont pu être sociables.

Nid de dinosaures Psittacosaurus fossilisés.

Nid de dinosaures Psittacosaurus fossilisés.

Fiche du dinosaure Psittacosaurus.

Signification : Reptile perroquet

Taille : 1,5 à 2,5 mètres de long

Poids : jusqu’à 25 kg

Groupe : Cératopsiens

Famille : Psittacosauridés

Epoque : du Crétacé inférieur au Crétacé supérieur (125-95 ma)

Régime alimentaire : végétivore

Répartition : Asie (Mongolie, nord et ouest de la Chine, Thaïlande et centre de la Russie)

Date de sa découverte : 1922.

Psittacosaurus lujiatunensis est la 17e espèce de ce genre. Ce dinosaure a été décrit par un crâne complet fossilisé et assez large comparé aux autres espèces.

Facebooktwitterpinterestmail