La série Terra Nova sur M6

La série TV mélangeant science-fiction et préhistorique Terra Nova, produite par Steven Spielberg sera diffusée à partir du samedi 27 octobre 2012 à 20h50 sur la chaine M6.

Et sur Canal+ mardi 30 octobre à 20h55, un document BBC Discovery et Canal+ 2 x 80mn sur les dinosaures. La 2ème partie sera proposée fin décembre.

Facebooktwitterpinterestmail

Le fémur d’un titanosaure long de 90 centimètres trouvé en France

Un os fossile d’un des plus gros dinosaures présents sur le territoire français ont été retrouvées récemment. Le 20 juillet 2012, un fémur fossile d’une longueur 90 centimètres a été découvert à Cruzy dans l’Hérault, un secteur d’importance paléontologique bien connu et régulièrement fouillé par les paléontologues. Il s’agit d’un fossile de dinosaure, plus particulièrement d’un titanosaure. Les titanosaure sont une famille de dinosaure, les titanosaures sont les plus gros dinosaures dont on ait retrouvé des fossiles en France. Il s’agit de végétivores de grande taille, d’une quinzaine de mètres de longueur.

Facebooktwitterpinterestmail

Yutyrannus huali

Le plus gros dinosaure à plumes jamais identifié a été découvert par des paléontologues dans un gisement de fossiles de la province de Liaoning, au nord-est de la Chine.

La nouvelle espèce de dinosaure a été nommée Yutyrannus huali, qui signifie “tyran belle plume”, dans une combinaison de latin et de mandarin. Elle a été décrite dans la revue Nature en 2012.

Trois squelettes fossiles de ce nouveau type de dinosaure tyrannosauroïde (Tyrannosauroidea) ont été découverts. Ils ont été acquis auprès d’un vendeur de fossiles qui prétendait que les trois fossiles avaient pour origine une carrière unique à Batuyingzi, dans la province du Liaoning. Ils ont probablement été trouvé dans une couche de la Formation de Yixian, datant de l’Aptien, daté de 125 millions d’années. Les fossiles avaient été coupés en morceaux de la taille d’un tapis de bain, pour qu’ils puissent être transportés par deux personnes.

Un des fossiles de dinosaure Yutyrannus huali est un adulte qui mesurait 9 mètres de long et pesait environ 1400 kg.

yutyrannus.

Facebooktwitterpinterestmail

Les dinosaures avaient des puces !

Il y a 165 millions d’années les puces grattaient les dinosaures !

Selon un article paru dans la revue britannique Nature le 1er mars 2012, des paléontologues ont retrouvé des fossiles de puces géantes dans les provinces chinoises de Mongolie intérieure et du Liaoning (qui jouxte la Corée du Nord). Les puces sont des insectes de l’ordre des Siphonaptères. Ce sont des ectoparasites, c’est à dire des parasites externes qui vivent sur la surface corporelle d’animaux vivants.

Dinosaures.

Ces fossiles de puces sont trois à quatre fois plus gros que nos parasites actuels. Ces puces étaient incapables de sauter. Elles se nourrissaient probablement du sang de petits dinosaures il y a environ 165 millions d’années.

< Puce géante femelle du milieu du Jurassique moyen (Mongolie intérieure, Chine).

Les neuf fossiles de puces datant du Crétacé inférieur (soit environ 125 millions d’années) et du Jurassique moyen (quelque 165 millions d’années) sont les plus anciennes puces fossiles identifiées à ce jour.

En mesurant 8 à 15 mm de long pour les mâles et de 14 à 20 mm pour les femelles, ces fossiles montrent que ces parasites étaient « sensiblement plus grands » que les puces actuelles.

Facebooktwitterpinterestmail

Spinops sternbergorum

Le dinosaure Spinops sternbergorum a était identifié à partir d’un fossile découvert en 1916.

Deux crânes partiels de dinosaure Spinops ont été trouvés en 1916 par le commerçant et collectionneur de fossiles Américain Charles Sternberg et son fils H. Levi Sternberg près de la rivière Red Deer dans le sud de l’Alberta (Canada).

Les fossiles ont été envoyés au Muséum d’Histoire Naturelle de Londres qui avait financé l’expédition.

spinops.

Au musée, les fossiles ont été jugées trop fragmentaires pour être exposé et ils ont été laissés non préparé dans les réserves des collections paléontologiques.

Dans une lettre à Charles H. Sternberg, le paléontologue anglais Arthur Smith Woodward, du British Museum a appelé les fossiles de Spinops “rien d’autre que des déchets”.

Les fossiles ont été réexaminés en 2011 par une équipe dirigée par le Dr Andrew A. Farke qui a réalisé que les fossiles représentaient une toute nouvelle espèce de dinosaure.

Facebooktwitterpinterestmail

Medusaceratops lokii

Medusaceratops est un genre de dinosaure cératopsien végétivore. Il s’agit d’un cératopsien chasmosauriné qui a vécu pendant la période géologique du Crétacé supérieur (Campanien moyen) dans ce qui est aujourd’hui le Montana aux USA. Il est connu à partir de deux fossiles partiel de pariétaux, l’holotype WDC DJR 001 et le paratype WDC DJR 002. Les fossiles de Medusaceratops ont été extraits de la formation de Judith River, âgée d’environ de 77,5 millions d’années. Il est le plus ancien cératopsidé chasmosauriné connu.

medusaceratops.

Le nom Medusaceratops a été inventé par le Canadien Michael J. Ryan paléontologue du Musée d’Histoire naturelle de Cleveland en 2003 dans une dissertation.  Medusaceratops signifie «visage à corne de Medusa ». Les fossiles de ce dinosaure ont été d’abord confondus avec ceux d’Albertaceratops, un cératopsien centrosauriné de l’Alberta qui avait été décrit en 2007.

Plus tard, Ryan s’est rendu compte q’au moins une partie des Medusaceratops fossiles n’appartenaient pas à Albertaceratops. Medusaceratops a été officiellement décrite par Michael J. Ryan, Anthony P. Russell et Scott Hartman en 2010 et l’espèce type est Medusaceratops lokii.

Facebooktwitterpinterestmail

Unescoceratops

Le dinosaure Unescoceratops est un genre de la famille des dinosaures cératopsiens leptoceratopsidés, il a vécu au Crétacé supérieur dans l’Alberta, un état du Canada. Ce genre contient une seule espèce, Unescoceratops koppelhusae.

unescoceratops. Un dinosaure a été initialement décrit en 1998 par Ryan et Currie et a été mentionné comme Leptoceratops.

Des recherches ultérieures par Ryan et David Evans, Ph.D., du Musée royal de l’Ontario à Toronto, au Canada, a déterminé que le spécimen était un nouveau genre et espèce. Le genre a été nommé en l’honneur de la désignation par l’UNESCO du site au patrimoine mondial et du grec “ceratops,” ce qui signifie “visage cornu.”

Facebooktwitterpinterestmail