Mononykus

Le dinosaure Mononykus était un petit dinosaure très curieux. Comme tous les Alvarezauridés, sa taille tournait autour d’un mètre de longueur. Ce dinosaure devait être un reptile coureur grâce à ses pattes longues et effilées, sa queue servant de balancier. Mais sa caractéristique la plus remarquable et propre à Mononykus reste ses membres antérieurs.

Mononykus.

Mononykus.

En effet, il ne possédait qu’un doigt à chaque bras (un deuxième doigt n’étant qu’une simple protubérance et étant très peu développé). Mais il possédait de grosses griffes à ses minuscules bras. Les bras de Mononykus étaient tellement petits qu’il n’atteignaient pas le visage de l’animal. Les membres antérieurs étaient cependant puissants. Et la configuration du coude suggère de grands muscles.

Mononykus est un dinosaure carnivore.

Mononykus est un dinosaure carnivore.

D’une certaine façon, les pattes avant rappellent celles d’une taupe. Mais que pouvait faire un Théropode au corps mince et doté de telles pattes et de tels bras ? Peut-être se servait-il de ses bras puissants pour ouvrir les termitières. C’est effectivement une possibilité, même si le reste du squelette était très différent de celui de tous les animaux fouisseurs connus.

Le dinosaure Mononykus.

Le dinosaure Mononykus.

Fiche sur le dinosaure Mononykus

Signification : une griffe

Taille : 1 mètre de long

Groupe : Théropodes

Famille : Alvarezauridés

Epoque : Crétacé supérieur

Régime alimentaire : Carnivore

Répartition : Asie (Mongolie)

Date de sa découverte : 1990.

Facebooktwitterpinterestmail

Minmi

Minmi est un petit dinosaure provenant de Minmi Crossing. Ce dinosaure cuirassé est un Ankylosaure mais sa classification pose problème. Il est certain qu’il s’agit d’un Ankylosaure, il avait le dos recouvert de rangées de boucliers osseux et de protubérances. Il n’est pas sûr que Minmi soit un Nodosauridé, un Ankylosauridé, ou même un représentant d’un troisième groupe. Mais il est pour l’instant semblable aux Polacanthidés.

Le dinosaure Minmi.

Le dinosaure Minmi.

A la différence des autres Ankylosaures, l’armure s’étendait vers les flancs et la panse, allant même sur les parties supérieures des quatre pattes. Presque toute la queue avait deux rangées de grandes pointes en forme de lames disposées par paires.

Minmi.

Minmi.

Mais, sinon, Minmi possède toutes les caractéristiques des Ankylosaures. Un corps trapu avec de petites pattes, un bassin très large, une cuirasse. Sa tête était généralement aplatie, large à l’arrière, se rétrécissant en un museau assez fin. L’avant du museau avait un bec à corne pour découper les feuilles en tranches, à l’aide de rangées de dents situées sur les côtés de la gueule.

Minmi est le dinosaure le plus connu et le plus complet provenant d’Australie. Il est aussi le premier dinosaure à armure découvert dans l’hémisphère sud.

Dinosaure Minmi.

Les fossiles de ce dinosaure ont été découverts par des paléontologues en Australie dans le Queensland.

Fiche sur le dinosaure Minmi

Signification : Reptile de Minmi Crossing (le lieu où il fut trouvé)

Taille : 2,5 à 3 mètres de long

Groupe : Ankylosaures

Famille : Polacanthidés

Epoque : Crétacé inférieur

Régime alimentaire : végétivore

Répartition : Australie (Queensland)

Date de sa découverte : 1960, un squelette complet découvert en 1990.

Facebooktwitterpinterestmail

Microraptor

A lire dans cette page, en 1/, une présentation générale de Microraptor, et plus bas, en 2/, un résumé d’une publication scientifique de mars 2012, qui démontre que le dinosaure Microraptor a probablement arboré un plumage noir brillant, ressemblant quelque peu à celui des corbeaux actuels.

1/ Microraptor est un petit dinosaure insectivore (on n’est pas sûr de son régime alimentaire), il vivait dans les arbres de Chine du Crétacé inférieur. La morphologie de Microraptor est très surprenante. Ainsi, on peut croire que ce Dromaeosauridé ressemble plus à un oiseau qu’à un dinosaure. Toutefois, il présente certaines caractéristiques propres aux dinosaures : il possède des dents et une queue fine terminée par un éventail de plumes. Aussi avait il non deux mais quatre “ailes” qui étaient en fait des pattes recouvertes de plumes. Donc il est moins apparenté aux oiseaux primitifs : Archæopteryx, Confuciusornis, Rahonavis ostromi, etc.

Fossile de Microraptor.

Fossile de Microraptor.

Avant l’an 2000, Microraptor était connu sous le nom d’Archaeoraptor dont on sait maintenant qu’il s’agissait du mélange de Microraptor et d’un oiseau primitif inconnu. Ainsi, en 2000, fut décrit Microraptor zhaoianus, le plus petit dinosaure du monde à cette époque. Cette découverte a pu être effectuée grâce à des recherches approfondies de certaines parties du squelette d’Archaeoraptor (qui était en fait un mélange de plusieurs fossiles).

Puis, en 2003, le paléontologue Xing Xu découvre une nouvelle espèce de Microraptor, qu’il nomme Microraptor gui, en référence au paléontologue Gu Zhiwei.

Microraptor en vol.

Microraptor en vol.

Mais il faut savoir que les deux espèces de Microraptor sont facilement différenciables par quelques particularités qu’ils n’ont pas en commun, et qui sont assez frappantes :

Microraptor zhaoianus était bien plus petit que l’autre Microraptor. En effet, son cousin Microraptor gui, était deux fois plus long que Microraptor zhaoianus. Aussi pourrait on considérer Microraptor Zhaoianus plus comme un singe arboricole qu’un oiseau. Ainsi, Microraptor zhaoianus avait moins de plumes aux pattes, donc il ne savait pas voler. Mais il devait être un excellent escaladeur grâce à ses griffes recourbées. Aussi ses pattes devaient êtres flexibles, lui accordant une simplicité remarquable pour grimper aux arbres. Et si on devait reconstituer la vie de Microraptor zhaoianus, on pourrait le voir comme un petit dinosaure à plumes sautant de branches en branches, en recourbant ses orteils sur celles-ci, et chassant des insectes, proies correspondant à sa petite taille. Malheureusement, nous ne connaissons pas bien le régime alimentaire de Microraptor, bien qu’on peut penser qu’il était insectivore. Mais ses dents étaient assez grandes et peut-être grâce à elles pouvait-il saisir des petits lézards. Seules des nouvelles découvertes pourraient nous aider à en apprendre sur ce dinosaure intéressant.

Microraptor.

Microraptor.

Microraptor gui est la deuxième espèce à avoir été décrite (2003). Bien que regroupés en un seul genre, les espèces M. zhaoianus et Microraptor gui sont différentes en certains critères remarquables, comme cela a été cité plus haut. Microraptor gui est deux fois plus grand que l’autre espèce. Il mesure 80 cm de long et possède une très longue queue. Aussi possède-t-il plus des ailes que des pattes, à cause d’un plus grand nombre de plumes sur ses pattes, l’apparentant aux oiseaux. Ainsi, Microraptor gui devait se laisser tomber des branches hautes des arbres afin de “planer” et de parcourir quelque distance en quelque temps que je ne connais pas. Une autre caractéristique qui le caractérise st sa très longue queue finie par un éventail de plumes. Bien que Microraptor zhaoianus en ait une comparable, celle de Microraptor gui est plus remarquable par le simple fait qu’elle est plus longue. Elle devait servir de “gouvernail” quand il volait peut-être. Cela relance la théorie vol planant/battu. L’ancêtre commun des oiseaux est Protoavis, ancien de 225 millions d’années, et le plus ancien Droméosaure. On pourrait considérer Microraptor gui comme un animal à vol planant, soit un animal qui saute des branches des arbres et se laisse traîner par les courants ascendants et atterrir. En fait, les deux Microraptor savaient voler, bien que Microraptor gui fût mieux bâti pour le vol plané.

Donc ce dinosaure reste énigmatique, bien qu’on puisse le considérer comme un dinosaure oiseau qui savait voler. Aussi c’est un Dromaéosaure à part, à cause de sa grande ressemblance aux oiseaux (M. gui). Et que c’est le seul de sa famille à savoir voler. Alors que les autres tels Sinornithosaurus et Sinosauropteryx étaient plus ressemblants à de fins gallinacés inaptes au vol.

Un groupe de dinosaures à plumes Microraptor.

Un groupe de dinosaures à plumes Microraptor.

Fiche du dinosaure Microraptor

Signification : minuscule voleur.

Taille : 40 à 80 cm de long.

Groupe : Théropodes.

Famille : Dromaeosauridés.

Epoque : Crétacé inférieur (~125 ma).

Régime alimentaire : carnivore ou insectivore

Répartition : Asie (Chine)

Date de sa découverte : décrit en 2000 et en 2003.

Un dinosaure à plumes…

2/ De la taille d’un pigeon, le dinosaure Microraptor a vécu il y a environ 120 millions d’années, il se nourrissait d’insectes et vivait dans les arbres, dans ce qui est aujourd’hui le nord-est de la Chine. Selon une étude publiée en mars 2012 (in Science), le dinosaure Microraptor a probablement arboré un plumage noir brillant, ressemblant quelque peu à celui des corbeaux actuels.

Des analyses détaillées d’un fossile de Microraptor mis au jour en 2003 révèlent que les plumes cet animal aurait été très dense, avec des pigments portant des structures appelées mélanosomes. La forme longue et étroite de ces mélanosomes, ainsi que leur agencement en forme de feuille, indique que les plumes étaient noires et faiblement irisées. Bien que d’autres pigments auraient pu être présents dans les plumes de Microraptor, ils auraient été en grande partie masquée par les pigments noirs, ce qui rend la créature en apparence “crowlike” (ressamblant à un corbeau), sauf pour ce qui est de la longue queue osseuse et des plumes longues sur ses pattes.

Microraptor avec ses plumes noires et sa longue queue.

Microraptor avec ses plumes noires et sa longue queue.

Des études antérieures de fossiles de Microraptor, citant la présence d’un grand anneau osseux dans les yeux de la créature, ont suggéré que l’espèce était nocturne. Mais les paléontologues dans la nouvelle étude démontre que ce dinosaure à plumes était également actif la journée, notamment parce qu’aucun oiseau existant actuellement avec un plumage noir brillant ne sont actifs que la nuit. Peut-être Microraptor était actif au cours de l’aube et au crépuscule, les paléontologues  pensent à un mode de vie qui exigeait de grands yeux. Ou bien qu’il existait certaines circonstances la journée pour lesquelles le plumage irisé pouvait être utiles.

Par exemple, pour identifier les autres membres de son espèce ou envoyer de signaux à des partenaires potentiels pour se reproduire. Un des scientifiques affirme que cette découverte montre que “l’iridescence des couleurs était déjà importante pour la séduction relativement tôt dans l’évolution“.

Les oiseaux modernes se servent de leurs plumes colorées pour beaucoup de choses allant de la thermorégulation, au camouflage, en passant par la séduction“, explique Matt Shawkey, professeur de biologie à l’Université d’Akron (Ohio, Nord), qui a également participé à l’étude.

Reconstitution scientifique moderne de Microraptor, avec des plumes noires.

Reconstitution scientifique moderne de Microraptor, avec des plumes noires.

Mark Norell, président de la section paléontologie du Musée américain d’Histoire naturelle, se félicite : “Non seulement nous avons pu déterminer la couleur de cet animal mais aussi le fait que ce microraptor, à l’instar de nombreux oiseaux modernes, se servait de la couleur de ses plumes pour donner des signaux visuels aux autres membres de son espèce.

Ce fossile de microraptor représente très clairement une transition entre les dinosaures et les oiseaux dont il a beaucoup de traits morphologiques.

Facebooktwitterpinterestmail

Microceratus (Microcératops)

Le dinosaure Microceratus est un cératopsien, il fait partie des plus petits dinosaures. En effet, c’est le seul de sa famille à ne pas atteindre le mètre de longueur. Sa collerette ne possédait pas de fenestrations, il possédait de toutes petites cornes sur sa collerette. Il possédait des pattes antérieures moyennement longues, et des pattes postérieures longues et fines, avec des pieds effilés.

Microceratus.

Microceratus.

Microceratus était presque exclusivement bipède, mais parfois quadrupède, et était un rapide coureur. Il possédait un bec corné qui lui servait à arracher la végétation. Au cours du Crétacé, les espèces de plantes à fleurs étaient peu nombreuses et rares dans la Nature, et il est donc probable que ce dinosaure se nourrissait des plantes prédominantes de l’époque, c’st à dire de fougères, cycas et de conifères. Il aurait utilisé son bec de ceratopsian pointu pour mordre les feuilles ou des aiguilles des conifères.

Microceratus dans le film Jurassic World.

Troupeau de dinosaure Microceratus dans le film Jurassic World.

L’espèce Microceratops gobiensis a été décrite par le paléontologue Bohlin en 1953. Mais le nom était déjà utilisé par un autre dinosaure, un membre des Ichneumonoidea. Et donc le paléontologue Mateus en 2008 a créé un nouveau nom, Microceratus. Il a été l’un des premiers cératopsiens, ou dinosaures à cornes, avec Psittacosaurus en Mongolie.

Dinosaure Microceratus.

Dinosaure Microceratus.

Ce dinosaure apparaît le film Dinosaure de Disney ainsi que dans le roman Jurassic Park de Michael Crichton et dans le film Jurassic World.

Fiche sur le dinosaure Microceratus

Signification : Minuscule tête à cornes ou petit cornu.

Taille : 60-70 cm de long.

Groupe : Cératopsiens.

Famille : Protocératopsidés (Protoceratopsidae).

Epoque : Crétacé supérieur (~75 ma).

Régime alimentaire : Végétivore.

Répartition : Asie (Mongolie et Chine).

Date de sa découverte : années 1970.

Facebooktwitterpinterestmail

Melanorosaurus

Melanorosaurus est un prosauropode imposant et primitif. Et comme tous les Mélanorosauridés (famille à laquelle ce dinosaure donna son nom), il ne marchait qu’à quatre pattes. Ce dinosaure sauropodomorphe basal a vécu au Trias supérieur (Norien-Rhétien).

Il ressemblait beaucoup aux premiers Sauropodes. A la seule différence que Melanorosaurus avait des griffes à chaque doigts. Il était plus petit que le dinosaure Riojasaurus, de la même famille, plus tardif et plus grand (10 mètres).

Melanorosaurus.

Melanorosaurus.

Comme on n’a pas trouvé de crâne, on suppose que Mélanorosaurus possédait une petite tête portée par un long cou, comme Riojasaurus. On ne sait même pas si sa tête ressemblait à celle des autres Prosauropodes.

Le dinosaure Melanorosaurus.

Le dinosaure Melanorosaurus.

Les Mélanorosauridés étaient quadrupèdes. A mesure qu’ils grandissaient, l’appareil digestif des Prosauropodes situé devant les os du pubis, inclinés vers l’avant, alourdissait la partie antérieure de leur corps, les obligeant à passer toute leur vie à quatre pattes.

Grâce à sa grande taille, à sa hauteur et à sa longueur, il pouvait dissuader les petits prédateurs de l’époque. Ainsi, ce dinosaure n’avait pas à craindre les petits Théropodes carnivores.

Le dinosaure Melanorosaurus.

Le dinosaure Melanorosaurus.

Fiche sur le dinosaure Melanorosaurus

Signification : Reptile de la montagne noire

Taille : ~7,5 mètres de long

Groupe : Prosauropodes

Famille : Mélanorosauridés

Epoque : Trias supérieur et Jurassique inférieur (215-198 ma)

Régime alimentaire : végétivore

Répartition : Afrique du Sud (province du Cap)

Date de sa découverte : début du 20ème siècle.

Facebooktwitterpinterestmail

Mei long

Le seul fossile de dinosaure Mei long qui ait été découvert est le squelette fossile d’un juvénile mort dans son sommeil naturellement qui mesurait 53 centimètres de long. Ce petit et primitif Troodontidé devait mesurer environ un mètre à l’âge adulte.

Le fossile du dinosaure Mei long et sa reconstitution.

Le fossile du dinosaure Mei long et sa reconstitution.

Signification : prune / prunier (référence à sa couleur ?)

Groupe : Théropodes

Famille : Troodontidés

Epoque : Jurassique supérieur – Crétacé inférieur (145-136 ma)

Régime alimentaire : Carnivore

Répartition : Asie (Chine)

Date de sa découverte : décrit en 2004 par Xu et Norell.

Facebooktwitterpinterestmail

Massospondylus

Le dinosaure Massospondylus est un prosauropode de taille moyenne, il fait partie des nombreux de sa famille à avoir vécu au Trias et au Jurassique. Massospondylus avait, contrairement aux autres Platéosauridés (Mussaurus ou Plateosaurus), un corps fin et long. Ce qui crée un curieux mélange entre un Platéosauridé et un Anchisauridé.

Le dinosaure Massospondylus.

Le dinosaure Massospondylus.

Son long cou s’achevait par une petite tête. Peut-être la longueur de ce cou lui servait à manger les feuilles qui se trouvaient à la cime des arbres.

Comme la plupart des Prosauropodes, Massospondylus avalait des pierres polies pour broyer les végétaux durs qu’il mangeait (on retrouve ce cas chez Lufengosaurus), on appelle ces pierres des gastrolithes. Comme Massospondylus passait le plus clair de son temps à manger, afin d’entretenir sa grande masse corporelle, la surface de ces pierres devenait rapidement lisse et elles ne servaient plus à rien. elles étaient alors vraisemblablement régurgitées et remplacées.

Crâne fossile du dinosaure Massospondylus.

Crâne fossile du dinosaure Massospondylus.

Ce dinosaure, comme la plupart des autres Prosauropodes, possédait 5 doigts à chaque membres, ce qui lui accordait une excellente préhension afin d’amener la nourriture à sa bouche. Son pouce possédait une grande griffe peu recourbée.

Enfin, et comme la plupart des autres Prosauropodes, Massospondylus marchait soit à quatre pattes ou à deux pattes. Plus particulièrement, Si des empreintes de pas fossilisés près de nids en Afrique du Sud démontrent une locomotion quadrupède chez les juvéniles, il est établi depuis 2007 (publication de Bonnan, Matthew F. et Phil Senter) que l’animal adulte se déplaçait de manière bipède. Bien que sa masse suggère une nature quadrupède, il aurait été limitée à ses pattes arrière pour la locomotion.

Un nid d'oeufs fossiles du dinosaure Massospondylus, avec également des embryons fossilisés (exceptionnel !)

Un nid d’oeufs fossiles du dinosaure Massospondylus, avec également des embryons fossilisés (exceptionnel !)

En 1976, un nids de sept oeufs vieux de 190 millions d’années a été trouvé dans le Gate Park national des Golden Highlands en Afrique du Sud par James Kitching. Ils ont alors été identifiés comme appartenant très probablement à Massospondylus.

Mais c’est 30 ans après l’extraction des fossiles que l’on a découvert dans les oeufs des embryons fossiles de 15 centimètres de long. Ils sont les plus anciens embryons de dinosaures jamais trouvés.

Les “bébés dinosaures” n’ont pas de dents, ce qui laisse penser aux paléontologues qu’ils ne pouvaient pas se nourrir seuls. Les scientifiques en ont conclu que les parents dinosaures devaient prendre soin de leurs petits après l’éclosion des oeufs.

Les embryons fossilisés présentent quatre pattes de même longueur, une courte queue et une tête démesurée.

Massospondylus.

Massospondylus.

Fiche sur le dinosaure Massospondylus

Signification : Robuste colonne vertébrale.

Taille : 4 à 5 mètres de long.

Groupe : Prosauropoda (Prosauropodes).

Famille : Massospondylidae.

Epoque : Trias supérieur et Jurassique inférieur (207-198 ma).

Régime alimentaire : végétivore.

Répartition : Afrique (Afrique du Sud et Zimbabwe) et Etats-Unis (Arizona).

Date de sa découverte : 1854 par Richard Owen.

Facebooktwitterpinterestmail