Mapusaurus

Le dinosaure Mapusaurus a été décrit en 2006. Il est classé parmi les Carcharodontosauridés, dans la sous-famille des Giganotosaurinés, qui comprennent Mapusaurus et Giganotosaurus.

On en connaît tout un “graveyard” (cimetière en anglais). On y trouve des spécimens plus ou moins jeunes ou vieux, ce qui nous permet de mieux connaître l’évolution d’un Carcharodontosauridé durant sa vie, ce qu’aucun autre spécimen nous a apporté. Les tailles varient de 5 à plus de 11 mètres. Les plus gros spécimens sont évalués à 13 mètres.

Ce gigantesque animal aurait été l’un des plus grands Théropodes. Avant sa description, sa classification était très controversées, car au début on croyait qu’il s’agissait d’un Spinosauridae. Et son nom de départ devait être Mupasaurus. Mais Mapusaurus possède toutes les caractéristiques d’un Carcharodontosauridé : corps massif avec des pattes musclées, un crâne caractéristique.

Mapusaurus

Mapusaurus.

Signification : reptile de la Terre (en honneur à la tribu des Mapuche)

Taille : pour les adultes entre 11 et 14 mètres

Groupe : Théropodes

Famille : Carcharodontosauridés (Giganotosaurinae)

Epoque : Crétacé supérieur (99-93 ma)

Régime alimentaire : Carnivore

Répartition : Amérique du Sud (Argentine)

Date de sa découverte : 1997, décrit par Coria & Currie en 2006.

Mapusaurus.

 

Facebooktwitterpinterestmail

Mamenchisaurus

Mamenchisaurus un cou particulièrement long, il mesure jusqu’à 11 mètres et compte 19 vertèbres (chacune étant deux fois plus longues que les 12 vertèbres dorsales). Mamenchisaurus est le dinosaure qui possédait le plus long cou de tout les temps. Lorsque l’animal se déplaçait, il devait tenir son cou raide pratiquement à l’horizontale par rapport au corps. Tout mouvement aurait été limité à l’articulation souple entre le cou et la tête, ainsi qu’au balancement des épaules. On pense que le cou extrêmement long donnait à Mamenchisaurus un avantage sur les autres Sauropodes à long cou qui peuplaient la région. Dressé sur ses pattes arrière, il pouvait atteindre de nouvelles sources alimentaires, les nouvelles pousses situées à la cime des conifères.

Mamenchisaurus

mamenchisaurus.

Signification : Reptile de Mamenchi

Taille : 22 mètres de long, 4 mètres de haut sans le cou, et si il tenait son cou droit à la verticale : 15 mètres

Poids : 30 tonnes

Groupe : Sauropodes

Famille : Diplodocidés

Epoque : Jurassique supérieur (151-137 ma)

Régime alimentaire : Herbivore

Répartition : Asie (Mongolie).

Facebooktwitterpinterestmail

Majungasaurus (Majungatholus)

Le dinosaure Majungasaurus, anciennement appelé Majungatholus, est un Abelisauridé prédateur bipède de Madagascar, facilement reconnaissable grâce à son crâne typique, qui a vécu peu avant l’extinction de masse de la limite Crétacé – Tertiaire.

On crut tout d’abord que du fait de la présence de sa bosse osseuse, il s’agissait d’un Pachycephalosauridé semblable à Yaverlandia. En effet, ce dinosaure est reconnaissable par son crâne, comprenant des nasales gonflées et fusionnées et une corne frontale.  Il avait les membres antérieurs très courts, et les membres postérieurs sont plus longs et très trapus.

Ce dinosaure carnivore est connu pour son cannibalisme, il devait dominer sa région à son époque. Il devait se nourrir de Sauropodes, comme Rapetosaurus, alors de moins en moins nombreux au profit des Hadrosaures.

Le dinosaure Majungasaurus, qui a vécu à Madagascar à la fin du Crétacé.

Le dinosaure Majungasaurus, qui a vécu à Madagascar à la fin du Crétacé.

Son nom est fait en deux parties : “Majunga”, qui est le nom d’une région de Madagascar, et “tholus”, qui veut dire dôme, à cause de la bosse osseuse qu’il possédait sur le crâne.

Majungasaurus fait partie de la célèbre famille des Abelisauridés, alors connus uniquement en Amérique du Sud et en Inde. Il ressemblait à Carnotaurus, de la même famille. Ceci permettrait de redessiner les cartes paléogéographiques du Crétacé inférieur-supérieur (120-80 ma environ).

Majungasaurus (Majungatholus).

Majungasaurus (Majungatholus).

En effet il pourrait y avoir eu un isthme reliant l’Amérique du Sud à l’Antarctique, encore accolée à l’Inde et Madagascar. Ainsi les Abelisauridés ancêtres de Majungasaurus auraient pu migrer vers Madagascar peu avant sa séparation de l’Antarctique et de l’Inde, et y vivre.

Crâne fossile du dinosaure Majungasaurus.

Crâne fossile du dinosaure Majungasaurus.

Fiche sur le dinosaure Majungasaurus

Signification : dôme de Majunga.

Taille : 6 à 7 mètres de long, avec la queue, peut être jusqu’à 8 mètres.

Poids : 1 à 1,5 tonnes.

Groupe : Théropodes.

Famille : Abelisauridés.

Epoque : Crétacé supérieur (83-74 ma).

Régime alimentaire : carnivore.

Répartition : Afrique (Madagascar).

Facebooktwitterpinterestmail

Maiasaura

Maiasaura est un dinosaure surtout connu grâce à son attention remarquable envers ses petits. En effet, il creusait dans le sol et pondait les oeufs dedans. Partout où des fossiles de ce dinosaure ont été retrouvés, on a découvert des centaines de petits nids. Ensuite, il les couvait (sans les écraser !). On peut imaginer que la mère attendait leur éclosion tandis que le père surveillait. Les nids retrouvés contenaient des brindilles et des bourgeons. D’autres dinosaures tels Leaellynasaura s’occupait de leurs oeufs et de leurs petits.

A leur naissance, les bébés ne dépassaient pas 50 cm. Ils restaient dans le nid pendant un ou deux mois, période pendant laquelle ils grandissaient très rapidement. Ces bébés pouvaient être trente, dans le même nid, et lors de la même ponte. L’intérieur du nid était recouvert de végétaux, ce qui le rendait confortable.

Maman Maiasaura avec ses oeufs et des petits.

Maman Maiasaura avec ses oeufs et des petits.

Les travaux de recherche des paléontologues montrent que les os et les ligaments des pattes des petits n’étaient pas encore tout à fait formés à la naissance, ce qui les rendaient incapables de se déplacer pour se nourrir. Les bébés Maiasaura grandissaient rapidement jusqu’à ce qu’ils aient entre un ou deux ans et mesurent plus de 3 mètres de long.

Après deux ans, leur croissance ralentissait et ils devenaient adultes entre six et huit ans. Ils mesuraient alors jusqu’à 9 mètres de long, pour une hauteur de 3 mètre de haut et 2 à 3 tonnes. Une seule espèce est connue : Maiasaura peeblesorum.

Maiasaura et un juvénile.

Maiasaura et un juvénile.

Cette croissance qui est plus rapide que celle des reptiles actuels est comparable à celle des oiseaux à sang chaud et des mammifères actuels. Peut-être que Maiasaura était lui aussi un animal à sang chaud.

Les nombreux squelettes retrouvés dans les gisements du Montana tendent à prouver que ce dinosaure se déplaçait en troupeau.

Le dinosaure Maiasaura.

Le dinosaure Maiasaura.

Fiche sur le dinosaure Maiasaura

Signification : Reptile bonne mère.

Taille : 8 à 9 mètres de long, 3 mètres de haut.

Poids : 2 à 3 tonnes.

Groupe : Ornithopodes.

Classification : Super-famille des Hadrosauroidea (Hadrosauridés), Famille Hadrosauridae, Sous-famille Hadrosaurinae.

Epoque : Crétacé supérieur (80-73 ma).

Régime alimentaire : végétivore.

Répartition : Etats-Unis (Montana).

Date de sa découverte : 1978.

Facebooktwitterpinterestmail

Irritator

On connait le dinosaure Irritator par un crâne qui a été acheté à un négociant de fossiles, et celui-ci l’avait astucieusement recollé. La partie que l’on connaît de son crâne est la partie arrière de celui-ci. Son nom signifie “qui irrite”, clin d’oeil aux difficultés rencontrées par les paléontologues pour restaurer le fossile avant étude.

On n’en connait qu’une seule espèce : Irritator challengeri, créé à partir d’un seul fossile connu, un crâne de 80 cm. “challengeri” vient d’un personnage du roman Le Monde perdu créé par Arthur Conan Doyle, le professeur Challenger.

Il mesurait une longueur de 8 mètres pour une hauteur de 3 mètres, et pesait environ 2 tonnes (une tonne pour Gregory S. Paul dans sa publication de 2010).

Le dinosaure Irritator.

Le dinosaure Irritator.

On pense qu’e ce dinosaure était piscivore car c’était un Spinosauridé, à cause de leur museau long et allongé. Mais il a fait la Une des actualités paléontologiques lorsqu’une dent d’Irritator a été découverte dans un fossile de Pterosaure.

Le lieu où a été découvert ce Spinosauridé se nomme “Santana”, au Brésil. Au Crétacé inférieur, c’était une vaste plaine inondée située à proximité de la mer, et les dinosaures y vivaient en compagnie de poissons, de Ptérosaures et de crocodiles.

Le dinosaure Irritator, dont les fossiles ont été découvert au Brésil (un crâne).

Le dinosaure Irritator, dont les fossiles ont été découvert au Brésil (un crâne).

Un autre Spinosauridé nommé Angaturama a été découvert à cet endroit, mais on pense aujourd’hui que ce dinosaure est une autre espèce d’Irritator.

Il n’est même pas exclu que Spinosaurus et puissent être congénériques, c’est-à-dire que I. challengeri pourrait en réalité être Spinosaurus challengeri.

Dessin du crâne fossile d'Irritator.

Dessin du crâne fossile d’Irritator.

Fiche sur le dinosaure Irritator

Signification du nom : qui irrite.

Taille : 8 mètres.

Groupe : Théropodes.

Classification : super-famille des Carnosauria, famille des Spinosauridae, sous-famille des Baryonychinae.

Epoque : Crétacé inférieur (114-108 ma).

Régime alimentaire : Carnivore et/ou Piscivore.

Répartition : Amérique du Sud (Brésil).

Date de sa découverte : décrit en 1996 par Martill, Cruikshank, Frey, Small & Clarke.

Facebooktwitterpinterestmail

Indosuchus

Le dinosaure Indosuchus est un théropode de taille moyenne, il vivait en Inde qui était alors une île au milieu de l’océan Indien, à la fin du Crétacé (de -70 à -65 millions d’années) . D’où son nom qui signifie “crocodile indien”. On n’a retrouvé de lui dans les années 1930 que quelques fragments fossile du crâne, près de Jabalpur dans la formation géologique Lameta, égarés depuis leur découverte. Des éléments isolés du squelette, trouvés plus tard, ont été attribués à cette espèce, mais sans certitude. Les restes du crâne suggèrent qu’il serait apparenté au dinosaure Abelisaurus, d’Argentine. Il y a seule espèce connue, Indosuchus raptorius.

Le dinosaure Indosuchus.

Le dinosaure Indosuchus.

Mais pourtant Indosuchus possède toutes le caractéristiques d’un Tyrannosauridé : la longue queue équilibrant le corps, les mâchoires puissantes aux grandes dents, une assez grande taille et deux doigts à chaque membre antérieur, et pourtant il ne s’agit pas d’un Tyrannosauridé, mais d’un Neoceratosaure indéterminé.

Les paléontologues estiment qu’il mesurait environ 6 mètres de longueur et qu’il ne pesait pas plus d’une tonne, c’était un théropode carnivore assez petit. Il a cohabité avec d’autres Abelisauridae tel Rajasaurus, un grand théropode de 9 mètres de longueur.

Indosuchus.

Indosuchus.

Fiche sur le dinosaure Indosuchus

Signification : Crocodile indien

Taille : maximum 6 mètres

Groupe : Théropodes

Famille : Neoceratosaure indéterminé

Epoque : Crétacé supérieur (Env. -65 ma)

Régime alimentaire : Carnivore

Répartition : Madhya Pradesh (Inde)

Date de sa découverte : baptisé et décrit par Huene et Matley en 1933.

Facebooktwitterpinterestmail

Eodromaeus

Le dinosaure Eodromaeus était un prédateur coureur à deux pattes qui pouvait atteindre 1,2 mètre de long. Ce petit animal de 4 à 6 kg de la fin du Trias (de l’époque géologique nommée Carnien, il y a environ 232 à 229 millions d’années) ressemble à son contemporain l’Eoraptor, mais présente quand même des différences significatives qui renseignent sur les débuts de l’évolution des dinosaures. Il n’y a une seule espèce : Eodromaeus murphi.

Selon le Pr Ricardo Martinez de l’Universidad Nacional de San Juan en Argentine et ses collègues américains, l’Eodramaeus est un ancêtre précoce de la lignée des théropodes qui inclut les dinosaures prédateurs comme le Tyrannosaurus rex.

Fossile du dinosaure Eodromaeus et un paléontologue.

Fossile du dinosaure Eodromaeus et un paléontologue.

L’Eodromaeus avait un crâne qui présentait plusieurs caractères des théropodes, comme une ouverture près de l’extrémité de son museau appelée fenêtre promaxillaire ainsi que d’autres ressemblances dans le tronc, le pelvis et les membres. D’après sa dentition, il se nourrissait surement de petits vertébrés comme de petits dinosaures ou les premiers mammifères, de petits reptiles comme des lézards et peut être d’insectes.

Tête du dinosaure d'Argentine Eodromaeus, un petit théropode carnivore d'environ 5 kg.

Tête du dinosaure d’Argentine Eodromaeus, un petit théropode carnivore d’environ 5 kg.

Il vivait dans un écosystème avec d’autres animaux, tel que le rhynchosaure Hyperodapedon (un reptile diapside végétivore), le rauisuchia Saurosuchus (le plus grand prédateur de la région), Eoraptor, les théropodes Herrerasaurus et Sanjuansaurus, le sauropodomorphe Panphagia et aussi Pisanosaurus (l’un des premiers ornithischiens)

Eodromaeus.

Eodromaeus.

Les fossiles ont été découverts dans la formation d’Ischigualasto, dans le nord-est de l’Argentine, région qui a fourni d’autres fossiles importants de dinosaures. Son nom vient des mots grecs “Eos” (signifiant “aube” ou “précoce”) et “Dromaeus” (signifiant “coureur”). Le nom de ce dinoaure signifie donc “coureur de l’aube”.

Fiche du dinosaure Eodromaeus

Année et lieu de découverte : fossiles ont été découverts en 1996 en Argentine.

Paléontologue(s) : Ricardo N. Martinez, Paul C. Sereno et Al. en 2011.

Poids : environ 5 kg.

Hauteur : 30 à 40 cm (?)

Longueur : environ 1 mètres 20 centimètres.

Alimentation : carnivore.

Classification : à la base des dinosaures théropodes.

Période géologique : Carnien (Trias supérieur).

Facebooktwitterpinterestmail